Quels sont les principaux outils à main ?

Une pelle - © F. Marre
Une pelle - © F. Marre
Quand on entre dans un magasin d’outils de jardin ou une jardinerie, la gamme proposée, souvent étendue, peut être tentante. Mais certains instruments peuvent être inutiles et ne servent qu’à encombrer la cabane de jardin ou l’établi.


Les indispensables

Mieux vaut vous procurer d’abord les outils de première utilité, et augmenter peu à peu votre collection en regard de ce qui vous manque. Dans tous les cas, prévoyez dès le départ un rangement méthodique pour ne pas perdre trop de temps à chercher vos outils.

La bêche

La bêche est un fer plat dans l’axe d’un manche plus ou moins robuste, suivant les modèles. Elle sert à retourner une terre bien travaillée et exempte de cailloux.

La fourche-bêche

La fourche-bêche, dotée de quatre dents robustes, remplace la bêche dans les terrains plus rustiques et caillouteux. Elle est également utile pour arracher les végétaux, dont elle épargne un maximum de racines. 

Le râteau

Le rateau est un outil indispensable pour jardiner - © C.Hochet
Le rateau est un outil indispensable pour jardiner - © C.Hochet

Le râteau, plus ou moins large (les modèles moyens sont les meilleurs) peut se décrire comme une sorte de peigne de fer, aux dents perpendiculaires au manche. Ce dernier gagne à être assez long pour économiser le travail. L’outil sert à égaliser les labours et le gravier.

La binette

La binette existe en différentes versions. La plus commune (et la plus utile) est dite « à panne et langue ». C’est une mini-pioche, avec un fer pointu (la langue) et un fer à bout droit (la panne). C’est ce dernier, contrairement à ce qu’on pense parfois, qui sert à tracer les sillons. La binette a quantité d’autres usages, tels que le buttage des légumes, une partie du désherbage, l’ameublissement des mottes de terre rétives, etc.

La rasette

La rasette est un fer mince, assez large, léger, et plus ou moins perpendiculaire au manche. Elle sert avant tout à éliminer les jeunes herbes en les coupant… sous le pied.

Le transplantoir

Le transplantoir est une toute petite pelle, dont le nom dit assez la fonction. Il permet de creuser de petites surfaces pour les plantations ou les repiquages.

Le sécateur

Le sécateur, indispensable, sert à tout moment. Pour les tailles, certes, mais également çà et là pour éliminer les branches mortes ou mal placées… Le jardinier l’a quasi constamment sur lui.

Les cisailles

Les cisailles sont destinées avant tout à la taille des petites haies, des topiaires, à l’élimination des fleurs fanées de vivaces, etc.