Alzheimer : comment se manifeste la maladie ?

Alzheimer : les symptômes
Alzheimer : les symptômes
La maladie d'Alzheimer est une maladie que l'on retrouve dans le groupe des états démentiels. Quelles sont ses manifestations ? Qu'est-ce cela implique ?


Maladie d'Alzheimer : à quoi est-elle due ?

La maladie d'Alzheimer est caractérisée par des lésions cérébrales et l'apparition, dans le cerveau, de "plaques séniles". De façon schématique, nous pouvons considérer cela comme des ensembles, constitués notamment de protéines, qui n'accomplissent plus leur rôle et empêchent le bon fonctionnement cérébral en "tuant" les neurones. Cela entraine différents signes cliniques, détaillés ci-dessous.

1. Déficits cognitifs

Les déficits cognitifs sont, dans cette maladie, due aux lésions du cerveau. Dans la maladie d'Alzheimer, ces dernières entrainent systématiquement des altérations de la mémoire (difficulté à apprendre des choses ou perte de mémoire), ainsi qu'une des manifestations suivantes :

  • aphasie : l'aphasie est un trouble du langage, il en existe différent type que l'on remarque facilement à cause du caractère étrange des réponses ou de l'absence de réponse ;
  • apraxie : la personne a des difficultés à réaliser des mouvements alors que les fonctions responsables du mouvement ne sont pas endommagées ;
  • agnosie : cela se traduit par l'impossibilité à reconnaître des objets ou des personnes malgré de bonnes perceptions sensorielles ;
  • perturbation de la capacité à faire des projets, organiser sa pensée dans le temps ou développer un raisonnement abstrait.

2. Perturbations de la vie quotidienne

Les déficits cognitifs observés empêchent la personne d'avoir une activité sociale ou professionnelle satisfaisante. Cela est remarqué par l'entourage et la personne elle-même qui explique souvent ressentir une différence entre les capacités antérieures et celles actuelles.

3. L'évolution de la maladie d'Alzheimer est continue

De par sa nature, la maladie d'Alzheimer est caractérisée par une détérioration continue des capacités intellectuelles, émotionnelles et sociales. Cela commence de façon progressive, mais le déclin est constant. L'évolution peut cependant ne pas être toujours régulière et dépendre de certains événements de vie.

4. Aucune autre maladie ?

Il existe de nombreuses maladies ou psychopathologies qui présentent des symptômes semblables. Pour être sûr du diagnostic, il importe d'éloigner toute éventuelle pathologie ayant les mêmes manifestations.

Attention : si jamais vous repérez ces différents signes, demandez à rencontrer un neuropsychologue ou un médecin. En effet, plus la maladie est dépistée rapidement, plus les possibilités d'actions sont grandes.

Bibliographie

(1) APA. (2003). DSM-IV-TR. Paris : Masson.
(2) Rexand-Galais, F. (2003). Psychologie et psychopathologie de la personne âgée. Paris : Vuilbert.