Race de chien : le Pinscher nain

Le Pinscher nain
Le Pinscher nain
Comme son nom l’indique, le Pinscher nain est un chien de petite taille (4 à 6 kg). Malgré cela, il fait office de chien d’utilité, de défense et de garde.


Histoire du chien Pinscher nain

A l’origine, le Pinscher nain a été créé pour en faire un chien ratier (chasseur de nuisibles, particulièrement de rats). Cette race a fait sa première apparition officielle en 1900, à Stuttgart, à l’occasion d’une grande exposition. Ensuite, c’est aux Etats-Unis qu’elle s’est développée. La création du Miniature Pinscher Club of America a contribué à améliorer la beauté du Pinscher nain. Ce n’est que dans les années 1950 que cette race débarque en Grande-Bretagne et en France. Le Pinscher nain adulte mesure une bonne vingtaine de centimètres pour un poids de 6 kg au maximum. De nos jours, cette race est davantage considérée comme un chien d’accompagnement et de famille. 

Caractère du chien Pinscher nain

Eveillé, le Pinscher nain reste à l’affût de tout mouvement. Rien ne lui échappe. Avec son tempérament vif, ce chien aime bien s’amuser et jouer. Son esprit curieux fait de lui un petit explorateur. Bien que très petit, le Pinscher nain est très courageux. Comme il reste souvent sur ses gardes, il est sur la défensive en présence d’invités et d’autres chiens, notamment ceux qui sont plus gros que lui. Son caractère équilibré et sa docilité plaisent assurément à tous les maîtres. Il a besoin d’une attention particulière et aime bien faire l’intéressant en aboyant à tout bout de champ. Le Pinscher nain vit environ 14 ans.

Entretien et soins du chien Pinscher nain

Il faut l’éduquer fermement dès son plus jeune âge. Le brossage doit être régulier pour entretenir son pelage. Il faut suivre sa santé de près durant la mise bas, car elle peut être difficile. Le Pinscher nain est également sensible aux affections cardiaques et aux anomalies au niveau des vertèbres. Comme cette race est exposée à l’obésité, il faut garder un œil sur son alimentation. Sa gourmandise est l’un de ses points faibles. Par ailleurs, ses pattes sont fines, ce qui les rend fragiles. Il est bon de savoir que le Pinscher nain ne doit pas rester seul avec les enfants en bas âge.