Race de chien : le Shetland

Le Shetland
Le Shetland
Ce berger mimant un Colley à poil long en version mini en séduira plus d’un avec son élégance, son corps musclé et sa crinière bien fournie.


Histoire du chien Shetland

Le Shetland est originaire des îles éponymes de Grande-Bretagne, patrie des poneys et des moutons du même nom. Il descend du Working Collie, chien de travail authentiquement écossais populaire vers 1800. Cette race renferme probablement une partie des gènes du Yakee (chien des baleiniers du Groenland), du Spitz et du King Charles. Plus récemment, certains Collies sont conduits en Angleterre afin de créer des Bergers d’Écosse à partir du Shetland. En 1910, ce chien britannique rejoint les USA et les îles anglo-saxonnes. Ce n’est qu’en 1935 que le Shetland pose les pattes sur le territoire français. En 1962, la princesse de Chimay crée un club à son effigie (le Shetland Club de France), association gérant la conduite de la race depuis 1985.

Aspect physique et caractère du chien Shetland

Proche cousin du Collie, le Shetland se confond à première vue avec cette race de chien. Le Shetland dispose d’une belle palette de couleurs allant du fauve et blanc au noir et fauve, en passant par le bleu merle ou le noir et blanc. Le Shetland se caractérise par sa crinière très fournie lui conférant un aspect majestueux digne du grand berger qu’il est. Vif, à l’allure gracieuse et à la corpulence souple, le berger des Shetlands est bâti pour couvrir tout un pâturage en un minimum d’effort.

Docile, fidèle et très réceptif, ce berger rustique de 41 cm au garrot pour un poids pouvant atteindre 12 kg est très facile à éduquer. Sur le terrain de pâture, le Shetland se démène à merveille avec un troupeau de dimension moyenne. Aimant et attaché aux enfants et à ses maîtres, il convient très bien de chien de compagnie pour la joie de toute la famille pour une bonne dizaine d’années (espérance de vie de 12 à 13 ans).

Entretien et soins du chien Shetland

Le Shetland ne pose pas de problème de santé particulier. Par ailleurs, en dépit de sa qualité de berger, il s’adapte bien à la vie en appartement. Brossez-le régulièrement lors de la mue afin de faciliter la chute des poils morts. Afin de limiter la formation de tartre dentaire, préférez les croquettes sèches.