Comment apprendre à un enfant à ranger sa chambre ?

Par : Aurélien Besnard - Dernière modification : 27 septembre 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Laureat

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur l'éducation des enfants
apprendre rangement chambre enfant

Apprendre à un enfant à ranger sa chambre

Jusqu’à 3-4 ans, votre enfant était dans une démarche d’imitation. Et même s’il n’était pas très productif, rien ne lui plaisait plus que de ranger ses jouets dans les bacs que vous mettiez à sa disposition. Mais à présent vous donner un petit coup de main s’apparente le plus souvent à une corvée. Comment le faire participer à la vie domestique, de préférence dans la joie et la bonne humeur ?


1 - Captez l'attention

Les jeunes enfants ne font jamais rien à moitié. Absorbé dans son dessin d’animé ou son jeu de construction, même avec la meilleure volonté du monde, votre bambin oublie tout le reste, y compris sa promesse de ranger sa chambre.

Plutôt que de crier d’une pièce à l’autre pour qu’il se presse un peu vous gagnerez votre temps à aller le voir. En se mettant à sa hauteur, en touchant son épaule et en le regardant dans les yeux, vous aurez plus de chances de capter son attention. Et en lui répétant votre demande avec une voix relativement basse, comme le font les enseignants, vous l’obligerez à être plus attentif à vos paroles.

2 - Responsabilisez

Laisser un enfant avoir l’impression qu’il est maître de son temps tout en l’amenant à faire ce que l’on attend de lui, voilà le secret. Lui dire "Je te laisse finir ce que tu es en train de faire mais ensuite tu fais ce que je t’ai demandé" ou encore "Je veux que ta chambre soit rangée dans une demi-heure", en lui montrant sur un réveil à quoi ça correspond, ça le responsabilise tout en lui apprenant à gérer son temps.

3 - Complimentez

3. Valorisez le moindre de ses efforts, n’hésitez pas à forcer le trait côté compliments. Si vous voulez qu’il persiste dans cette voie, il faut le féliciter jour après jour, le remercier à chaque fois. Même si vous pensez tout bas que c’est la moindre des choses.

Profitez aussi du fait qu’il ait toujours une oreille qui traîne : la prochaine fois que vous aurez sa grand-mère au téléphone, glissez dans la conversation que son petit-fils est un grand qui vous aide énormément. Entendre votre fierté, c’est pour lui la plus belle des récompenses.

Mieux vaut par contre éviter de rémunérer le moindre petit coup de main sous forme d’argent de poche ou de bonbon.

4 - Faites miroiter un point positif

Si vous lui dites "Tu termines tes devoirs, ensuite tu rangeras tes jouets et tu m’aideras à mettre la table", il y a fort à parier que dans une heure, rien n’aura été fait. Alors que si vous promettez une partie de jeu de société quand vous aurez fini tous deux ce que vous avez à faire, il y mettra beaucoup plus d’entrain. Mais faites en sorte de tenir votre promesse.

5 - Incitez-le à faire la course contre la montre

Réglez un minuteur de cuisine et dites à votre enfant qu’il aura gagné s’il termine ce qu’il a à faire avant la sonnerie. Le fait que ce soit non pas vous mais un objet qui l’incite à se dépêcher réduira les conflits.

Vous pouvez aussi scénariser cette tâche pour la rendre plus ludique. Pourquoi par exemple ne pas prendre un air faussement sévère, demander à votre petit soldat qu’il se mette au garde-à-vous pour écouter vos instructions et termine son rangement par un "chef, mission accomplie chef" retentissant ? Efficacité et fous rires garantis.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr