Traiter les plantes contre maladies et ravageurs

Reconnaitre les maladies des plantes
Reconnaitre les maladies des plantes
Oïdium, mildiou, rouille, alternariose : ces maladies des plantes, très courantes au jardin, sont dues à des champignons phytopathogènes véhiculés par l'air et l'eau. Pour les prévenir, soyez vigilant. Observez bien les symptômes, ils vous permettront d'identifier les causes et d'apporter des soins pour y remédier.


Maladies du potager et du jardin d’ornement

Feuilles présentant des taches de couleur rouille et déformées par des pustules (rouille) : tous les légumes et plantes d'ornement (rosiers en particulier).

Feuilles avec de grandes taches brunes (mildiou) : tous les légumes et plantes ornementales.

Feuilles et fleurs recouvertes d'une poudre blanche (oïdium) : tous les légumes, surtout cucurbitacées, plantes ornementales.

Feuilles avec des taches concentriques brun foncé et bien délimitées progressant sur toute la feuille et la fait pourrir (alternariose) : chou, poireau, pomme de terre, tomate, carotte, navet, betterave, ail, fraisier...

Feuilles puis fleurs présentent des taches brunes qui se développent (anthracnose) : fruits et graines finissant par sécher (pois, haricot, fève, fraisier).

Feuilles recouvertes de taches noires rondes et noir violacé isolées ou groupées (maladie des taches noires) ou feuilles jaunies finissant par tomber : rosiers.

Feuilles marbrées de motifs verts et jaunes, en lignes irrégulières ou en anneaux (virus de la mosaïque) : cucurbitacées, plantes ornementales.

Oïdium sur la courge
Oïdium sur la courge

Oïdium

Mildiou sur la tomate
Mildiou sur la tomate

Mildiou

Anthracnose sur le fraisier
Anthracnose sur le fraisier

Anthracnose

Maladie des taches noires sur le rosier
Maladie des taches noires sur le rosier

Maladie des taches noires

Maladies des arbres fruitiers

La tavelure du pommier
La tavelure du pommier

Feuilles desséchées avec des taches jaunes (botrytis) finissant par tomber : tous les arbres fruitiers.

Feuilles déformées avec un poudrage blanc (oïdium) : tous les arbres fruitiers, surtout le pommier.

Feuilles recroquevillées, couvertes de taches vert olive ou noires, qui jaunissent puis tombent, fruits durs, crevassés ou présentant des taches concentriques brunes et liégeuses (tavelure) : surtout les arbres à pépins (pommiers, poiriers).

Jeunes feuilles déformées et cloquées qui finissent par tomber (cloque) : abricotiers, pêchers.

Bourgeons, boutons et fleurs décolorés devenant gris brun puis pourrissant (botrytis) : tous les arbres fruitiers.

Ecorce crevassée recouverte d'un exsudat gommeux (chancre bactérien) : arbres du genre Prunus.

Remèdes aux maladies des plantes

Préventifs
La rotation des cultures interrompt le cycle de développement des champignons qui ont pour particularité de se reproduire souvent sur la même famille de végétaux.
Evitez d'arroser le feuillage par temps chaud et humide, en particulier au printemps.
Ramassez les feuilles mortes et les débris végétaux et brûlez-les à l'automne.
Évitez de planter des variétés de légumes résistantes aux maladies cryptogamiques.

Curatifs
Au printemps, par temps humide, pulvérisez un fongicide à base de sulfate de cuivre (bouillie bordelaise) ou de soufre sur le feuillage.
Respectez les dosages (pensez à l'environnement et à votre santé) ou appliquez une décoction d'ail, du purin d'ortie ou de prêle sur les parties atteintes.
Dès l'apparition des premiers symptômes, coupez et brûlez les parties atteintes afin d'éliminer les champignons hivernant dans le sol.
Coupez et brûlez les fruits momifiés et les rameaux atteints, retirez les feuilles et fruits tombés au sol. Badigeonnez le tronc des arbres fruitiers de lait de chaux.

Cet article a recueilli 6 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".