Rectoscopie : prévention et diagnostic du cancer du rectum

Par : Sonia Renar - Dernière modification : 29 novembre 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les examens médicaux
rectoscopie

La rectoscopie

La rectoscopie est un examen médical qui permet d'observer l'intérieur du rectum afin d'y déceler d'éventuelles lésions ou anomalies. Cet examen, moins pratiqué que la coloscopie, est particulièrement indiqué en cas de saignements rectaux ou en cas de suspicion d'une pathologie du rectum, le cancer colorectal notamment.


Polype et rectoscopie

La rectoscopie explore la paroi interne du rectum à la recherche d'anomalies telles qu'une inflammation, la présence de polypes, ou une ulcération. Les polypes sont de petites tumeurs bénignes qui peuvent, néanmoins, évoluer vers un cancer si elles ne sont pas soignées. Il est, pour cette raison, recommandé de surveiller leur évolution. Durant la rectoscopie, le praticien peut également effectuer une biopsie. Il s'agit, en fait, du prélèvement d'un échantillon de la muqueuse rectale qui permet de mettre en évidence la présence éventuelle de cellules cancéreuses.

Cancer du rectum

Le cancer du rectum est plus fréquent chez les personnes de plus de 50 ans, c'est pour cette raison qu'il est recommandé, à partir de cet âge, d'effectuer tous les 2 ans le test de prévention "Hémoccult", destiné à déceler la présence de sang dans les selles.  Les principaux symptômes de la maladie sont :

  • du sang dans les selles ;
  • une fatigue ;
  • une anémie ;
  • des diarrhées et/ou une constipation persistante ;
  • un amaigrissement inexpliqué.

Si vous présentez ces symptômes, consultez votre médecin, lui seul pourra établir un  diagnostic exact. À noter que les maladies inflammatoires du côlon, la maladie de Crohn ou la recto-colite hémorragique notamment, augmentent les risques de développer à terme un cancer colorectal. 

Rectoscopie : son déroulement

La rectoscopie ne nécessite pas de préparation particulière, il est néanmoins conseillé de s'être rendu à la selle avant l'examen. Le médecin effectue un petit lavement puis introduit, par l'anus, un endoscope souple muni de fibres optiques, le rectoscope. Cet appareil lui permettra de visualiser en détail le canal anal, les parois du rectum, ainsi que le sigmoïde (qui est la partie basse du côlon). Cet examen ne dure pas plus de quelques minutes et n'est pas douloureux. Il peut néanmoins gêner certaines personnes. 

Retrouvez sur Google+

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr