Réguler la température avec un ventilateur plafonnier

Article mis à jour le 
Tout savoir sur les ventilateurs plafonniers
Tout savoir sur les ventilateurs plafonniers
Faire tourner un ventilateur est une solution économique pour faire circuler l'air et réguler la température. Fixé au plafond, le ventilateur peut même associer deux fonctions : celle de l'éclairage et celle de la ventilation, réglable en fonction des besoins ponctuels. Généralement les ventilateurs sont équipés de trois vitesses et d'une position été/hiver. Les avantages d'un ventilateur plafonnier se mesurent ainsi toute l'année.


Économique et naturel

En été, le ventilateur plafonnier permet de faire baisser la température de plusieurs degrés. En effet, l'augmentation des mouvements d'air va aider l'humidité de la peau à s'évaporer et procurer une sensation de bien être immédiate pendant les chaleurs.

Selon la saison, la rotation des pales du ventilateur change. En hiver, ils tournent dans le sens des aiguilles d'une montre, ce qui fait remonter l'air froid et propulse l'air chaud accumulé au plafond vers le bas. La chaleur répartie à travers la pièce permet ainsi de faire des économies de chauffage.

Pour réaliser encore plus d'économies, pensez à éteindre le ventilateur quand vous quittez la pièce dans laquelle il est installé.

Respecter les principes d'installation

Le ventilateur est parfois doté d'un luminaire lorsqu'il est destiné à être accroché au milieu du plafond. Il fonctionne avec une ampoule incandescente de 60 Watts ou avec des spots équipés de plusieurs points d'éclairage. Certaines précautions sont nécessaires à son bon fonctionnement :

  • le ventilateur doit être accroché avec un matériel destiné à supporter son poids ;

  • il doit également être choisi en fonction de la superficie de la pièce : plus la pièce est grande, plus ses pales doivent être longues ;

  • sa hauteur est ajustable selon le choix de la tige (30, 40 ou 50 cm). Toutefois, il ne doit pas être installé à moins de 2 mètres du sol ;

  • le nombre de pales, leurs dimensions, leur degré d’inclinaison ainsi que la vitesse de rotation du ventilateur déterminent sa puissance ;

  • le choix du type de moteur va définir le rythme de l'entretien. Les moteurs à roulement à billes scellés et imprégnés d’huile sont à privilégier ;

  • la force du moteur doit être choisie en fonction de l'usage. Plus le ventilateur est destiné à fonctionner longtemps et plus son moteur doit être puissant.