Rehaussement de maison : faites les bons choix (budget, matériaux)

Les spécialistes sont à votre disposition
Les spécialistes sont à votre disposition
Rehausser son habitation permet de gagner de précieux mètres carré supplémentaires. Encore faut-il se conformer aux exigences administratives et réaliser les travaux avec tout le soin et l'expertise qui s’imposent. Pratique.fr vous indique la marche à suivre…  


Rehaussement de maison : quelles formalités administratives accomplir ?

Dans un premier temps, il est important de consulter le Plan local d’urbanisme (PLU). En effet, y figure la hauteur maximale des constructions situées dans son périmètre d’application. Une fois son rehaussement terminé, votre maison ne devrait évidemment pas dépasser la limite indiquée dans le PLU.

De plus, une déclaration préalable de travaux devra être déposée ou un permis de construire demandé selon que la surface de votre habitation, après travaux, excédera ou non 20 m2. Plus de renseignements sur vosdroits.service-public.fr.
 

En clair, si la surface que vous aura fait gagner la surélévation de votre maison est inférieure à 20 m2, une simple déclaration préalable sera suffisante.

En revanche, un permis de construire sera exigé en cas d’augmentation de plus de 20 m2 de la surface totale de votre habitation.

Rehaussement de maison : quels sont les travaux à effectuer ?

Avant même le démarrage du chantier, il est à noter qu’une étude permettant d’évaluer la faisabilité du chantier, eu égard à l’état de la charpente, des fondations et des murs porteurs, devra être réalisée.

S’il s’avère que la surélévation de la maison ayant fait l’objet de cette étude est possible, alors les travaux de rehaussement proprement dits pourront démarrer.

Dans un premier temps, le toit actuel sera enlevé (les éléments composant la toiture – tuiles, ardoises – pourront être réutilisés).

Puis, des travaux de maçonnerie devront avoir lieu afin de surélever les murs de l’habitation tout en s’assurant que la surcharge générée par l’ajout d’un étage pourra être supportée.

Le moment sera alors venu de repositionner les différents éléments composant la charpente (qui aura par ailleurs peut-être dû être modifiée) et la couverture avant de s’attaquer à la réalisation du plancher (à l’aide de panneaux de bois) et du faux-plafond (via l’installation de plaques de plâtre).

Enfin, les isolants (pour le plafond et les murs) seront installés et les arrivées d’eau et d’électricité, le cas échéant, aménagées.

Rehaussement de travaux : à combien est-ce que ça revient ?

Surélever son habitation occasionne des travaux pouvant coûter de 1 500 à 2 500 € environ par m2. Il est toutefois à noter qu’une maison rehaussée gagnera non seulement en volume mais aussi en esthétique et en cachet. Par conséquent, une plus-value est à la clé.

De plus, il peut être plus qu’intéressant de faire appel à un professionnel (RGE à compter du 1er janvier 2015) pour que les travaux de surélévation s’accompagnent de travaux d’isolation. L’utilisation de matériaux isolants répondant à certaines exigences techniques permet de profiter d’un crédit d’impôt développement durable.

En effet, les dépenses résultant de travaux ayant pour but d’améliorer les performances énergétiques et thermiques d’une habitation (de plus de deux ans) sont éligibles au CIDD. La rénovation de l’isolation des toitures et celle des murs (le texte parle de "parois opaques") font partie de ces dépenses éligibles au CIDD. Ils peuvent se voir appliquer une TVA à 5,5 %.

Attention, il s’agit toutefois d’aides financières accordées en cas de réalisation de travaux de rénovation thermique et d’isolation. Ce ne sont donc pas les travaux visant à rehausser la maison qui en bénéficieraient directement mais le chantier dans sa globalité. Quitte à gagner en hauteur, pourquoi ne pas en profiter pour renforcer l’isolation de l’habitation et améliorer ses performances énergétiques au passage ?

Quoi qu’il en soit, faire appel à un professionnel pour rehausser votre maison vous permettra de profiter de la TVA au taux 10 % applicable en cas de rénovation simple.

Indépendamment des économies que génèrerait cette baisse de TVA, le recours à un spécialiste est plus que souhaitable si l’on ne veut pas voir les murs de sa maison se fissurer après avoir réalisé les travaux tout seul…

Bref, pour des raisons de sécurité comme d’économies, nous vous conseillons de confier votre chantier à un professionnel du bâtiment.