Le requin tigre et les Hommes

Requin tigre avec un plongeur
Requin tigre avec un plongeur
Ce géant des mers à l'agressivité reconnue effraye les plongeurs les plus expérimentés.


Danger pour l’homme

Sa voracité en fait un animal agressif qui choisit ses proies avec peu de discernement.

Le requin-tigre fait partie des huit espèces de requin susceptibles d'agression sur l'être humain. Les autres espèces potentiellement mangeuses d'homme sont le grand requin blanc, le requin-bouledogue, le requin Mako, le grand requin bleu, le requin-marteau, le requin citron et le requin-taureau.

Il est, après le grand requin blanc, le responsable du plus grand nombre d'attaques sur l'homme. Contrairement à son cousin, sa gloutonnerie fait qu'il n'arrête pas son attaque à sa première morsure sur un humain. Il ne craint pas de s'aventurer jusque dans les estuaires et les ports.
Il convient d'ajouter que, toutes proportions gardées, ces attaques demeurent relativement rares.

Protection et menace

Comme tous les grands requins, le requin tigre est victime de surpêche. Ses ailerons, sa chair, son foie riche en vitamine ainsi que le trophée que représente sa mâchoire en font une espèce convoitée. Il est désormais considéré comme une espèce menacée.

Histoire et culture

Vieille photo d'un requin tigre échoué
Vieille photo d'un requin tigre échoué

Une des histoires les plus étonnantes qui concerne le requin-tigre s'est déroulée en 1935 en Australie. Un requin-tigre fut capturé et vendu à un aquarium.
Au bout de quelques jours de captivité le requin se mit à jeuner puis à régurgiter tout ce qu'il avait avalé auparavant. On a trouvé des carcasses de poissons et... un bras humain en parfait état de conservation après 8 jours complets au moins dans l'estomac du squale.
Ce bras portait un tatouage qui représentait deux boxeurs. Le propriétaire du bras a pu être identifié mais il ne fut jamais retrouvé. On a supposé qu'il fut impliqué dans une histoire louche. Il avait surement dû être assassiné puis découpé. Le bras aurait été jeté à la mer et le requin tigre l'aurait mangé.

A-t-on le droit de le pêcher ?

Les pêcheurs sportifs le pêchent pour ensuite le remettre à l'eau après l'avoir marqué. Le plus long requin tigre a été pêché en Thaïlande en 2007, il mesurait 7,50 m. Le record homologué à l'IGFA (International Game Fishing Association) est de 804 kg.
Il a été pris, mais non homologué, un requin tigre au Vietnam en 1957 mesurant 7,40 m et pesait 3,1 tonnes.

Le requin tigre n'est pas répertorié comme espèce menacée mais des mesures de protection sont peu à peu mises en place dans de nombreux pays.
En effet, comme beaucoup de requins de grande taille, il se raréfie à cause de la pêche et des changements apparus au sein de son habitat. Il s'agit notamment de la diminution des populations d'animaux faisant partie de son alimentation.
Il est une victime collatérale des filets dérivants et de leurs épaves. Ceux-ci emprisonnent et tuent, de longues années après leur abandon par les pêcheurs, les cétacés et les grands poissons pélagiques et hauturiers.

En Nouvelle-Calédonie, il n'est pas commercialisé et seules les mâchoires et parfois les nageoires sont conservées lors de prises accidentelles.
A Tahiti, la pêche de ce requin est interdite depuis un arrêté d'avril 2006. A l'occasion d'une campagne de ramassage de Taramea (étoiles de mer épineuses) non loin du célèbre spot de surf de Teahupoo dans la presqu'île de Tahiti, un requin tigre de quatre mètres et pesant 1290 kg a été accidentellement pêché en février 2009.

Dans les Iles Bijagos, au large de la Guinée Bissau, sa réputation de mangeur d'homme le sauve de la pêche des marins locaux. Manger du requin-tigre serait transgresser un tabou qui interdit de risquer de manger la chair d'un parent lui-même dévoré par ce poisson.

Cuisine

Normalement il n'est pas commercialisable. Il est néanmoins certain qu'il entre dans la fabrication des farines de poissons et peut-être parfois dans la composition de plats préparés à l'usage de la grande distribution !

Expression

Gravure de Grandville
Gravure de Grandville

"Etre un requin" : s'emploie pour désigner une personne peu scrupuleuse.

"Jump the shark" soit "sauter le requin". Cette expression américaine a été consacrée la première fois après un épisode de la série Happy Days. Elle désigne un moment charnière, un sommet d'absurdité qui nous fait penser que l'auteur d'une série a épuisé sa créativité. En l'occurrence lors de cet épisode le personnage de Fonzie fait du ski nautique en veste en cuir et saute au-dessus d'un requin. Cet épisode marqua la fin de la série...

Art

En Polynésie, les tatouages sont traditionnellement effectués avec des dents de requins. On trouve également des représentations de requins dans l'art tribal de ces îles.


Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.