Retraite des fonctionnaires : un régime spécifique

Article mis à jour le 
Retraite des fonctionnaires : un régime spécifique
Retraite des fonctionnaires : un régime spécifique
Dans la fonction publique, un fonctionnaire actif exerce une fonction qui présente une fatigue ou un risque particulier. C'est le cas des gardiens de la paix, des surveillants pénitentiaires, du personnel infirmier, des aides-soignants, des sapeurs-pompiers, etc. Quant aux fonctionnaires sédentaires, on les retrouve dans les filières administratives, culturelles et sportives. Cette différence de catégorie joue un rôle important sur les droits à la retraite. En effet, les fonctionnaires qui appartiennent à la catégorie active peuvent partir à la retraite au moins 5 ans plus tôt que ceux qui exercent des fonctions sédentaires.  


Les conditions pour percevoir sa retraite

Vous êtes fonctionnaire de la fonction publique et vous envisagez de prendre votre retraite ? Vos droits vont être examinés par votre caisse de retraite, qui vérifie :

  • Le nombre de trimestres dont vous disposez : pour bénéficier d'un taux plein, vous devez avoir suffisamment cotisé. La durée des cotisations varie entre 40 et 43 ans, selon votre année de naissance.

  • Si vous avez atteint l'âge légal. Il diffère selon votre catégorie : il est de 60 à 62 ans pour les fonctionnaires actifs et de 65 à 67 ans pour les sédentaires.

  • Vos éventuelles dérogations liées à votre parcours de vie. Elles peuvent vous permettre de partir en retraite anticipée.

     

Depuis 2011, il est nécessaire d'avoir travaillé comme fonctionnaire pendant au moins 2 ans pour bénéficier d'une retraite du secteur public. Avant 2011, cette durée minimale s'élevait à 15 ans. Si les deux années ne sont pas atteintes, vos cotisations basculent dans le régime général.

Bénéficier de la retraite anticipée

Certaines situations vous donnent droit à une dérogation. Elles vous assurent une pension de retraite avant l'âge légal sans décote. C'est le cas si :

  • vous avez élevé un enfant handicapé ;

  • vous souffrez vous-même d'un handicap ;

  • vous avez été aidant familial ;

  • Vous avez commencer à travailler avant 20 ans ;

  • Vous avez eu trois enfants avant 2012 (depuis le 1er janvier 2012, cette possibilité a été supprimée).

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".