Retraite, faire une demande de pension de réversion

Retraite, faire une demande de pension de réversion
Retraite, faire une demande de pension de réversion
Qu'est-ce qu'une pension de réversion, et sous quelles conditions y a-t-on droit ? Quelles sont les modalités pour l'obtenir selon la situation du bénéficiaire ? Voici les points essentiels à connaître pour faire une demande de pension de réversion.


Qu'est-ce qu'une pension de réversion ?

Quand une personne décède, sous certaines conditions, son conjoint ou ses descendants peuvent percevoir une pension de réversion. Il s'agit d'une partie des droits à la retraite de cette personne. Tous les mois, une somme sera reversée aux bénéficiaires, calculée sur la base de la pension de retraite initiale. En plus du régime général, les caisses complémentaires peuvent elles aussi verser des pensions de réversion.

Comment percevoir une pension de réversion dans le secteur privé ?

Lorsque le défunt travaillait dans le secteur privé, le conjoint peut toucher une pension de réversion à la mort du bénéficiaire.

Pour percevoir une pension de réversion, vous devez :

  • avoir été marié(e) avec le défunt ;
  • avoir plus de 55 ans ;
  • ne pas dépasser un certain plafond de ressources.

Ce plafond de ressources s'élève à 19 822,40 € si vous êtes seul(e), à 31 715,84 € si vous êtes en couple.

Pour percevoir la pension de réversion, vous devez remplir un dossier et le déposer à votre caisse de retraite ou à celle dont dépendait votre conjoint ou ex-conjoint.

Si vous n'en faites pas la demande, l'attribution n'est pas automatique. Si vous n'avez pas de réponse dans les quatre mois, c'est que votre demande est refusée.

Comment percevoir une pension de réversion dans le secteur public ?

En cas de décès d'un fonctionnaire, le conjoint peut sous certaines conditions avoir droit à 50 % de la pension de retraite du défunt.

Pour cela, il doit remplir une de ces conditions au minimum :

  • avoir été marié au moins quatre ans avec le fonctionnaire ;
  • avoir été marié au moins deux ans avant que le fonctionnaire ait été en âge de prendre sa retraite ;
  • avoir eu au moins un enfant avec lui/elle ;
  • s'il s'agit d'une pension d'invalidité, le mariage doit avoir eu lieu avant le fait ayant entraîné la mise en retraite.

En cas de divorce, si l'ex-conjoint vit de nouveau en couple, il n'a pas droit à la pension de réversion. Cependant, s'il est seul après avoir été remarié ou en couple, il peut à nouveau en bénéficier.

Les professionnels à votre service :

  • les caisses de retraite
  • les caisses de régime complémentaire
  • les avocats spécialisés en droit de la famille
  • les notaires