Cohabiter entre familles monoparentales

Quelques conseils pour une bonne cohabitation entre familles monoparentales
Quelques conseils pour une bonne cohabitation entre familles monoparentales
Après un divorce ou une séparation, certains choisissent une cohabitation entre familles monoparentales. En effet, cette alternative s'avère satisfaisante pour faire face aux difficultés financières, aux soucis d'organisation et à la solitude qui accompagnent souvent ces situations. A condition de bien savoir pourquoi et à quoi on s'engage.


Choix d'une cohabitation

Lorsqu'une séparation est en cours, le départ du logement familial de l'un des conjoints devient rapidement une urgence. Mais trouver un logement n'est pas forcément facile.

Le prix des loyers et les garanties exigées, en particulier dans les grandes villes, sont autant d'obstacles pour les personnes aux revenus modestes. De même, quand l'un des deux conjoints conserve le logement familial : les traites où le loyer devient parfois très lourd.

Une cohabitation peut alors devenir la solution du problème et régler également celui de l'organisation de la vie quotidienne avec des enfants : garde d'enfants, trajets d'école, faire les courses, etc...

Comment trouver un logement à partager ?

Si vous ne connaissez personne parmi vos relations qui souhaite adopter ce mode de vie, certains sites Internet diffusent des petites annonces qui mettent en relation les parents séparés qui cherchent à cohabiter.

Vous pouvez par exemple consulter les offres de cohabitation entre familles monoparentales sur parent solo.

Très pratiques, elles laissent cependant peu de temps pour faire connaissance. Il est pourtant important de bien savoir à qui on a affaire, car c'est de vivre ensemble qu'il s'agit et avec les enfants.

Si vous devez louer un appartement ou emménager dans un logement déjà occupé, il est essentiel :

  • que chacun ait sa chambre ;
  • d'organiser le fonctionnement de la salle de bain et de la cuisine (frigo, vaisselle...) ;
  • de fixer des règles de vie très précises : rangement, ménage, courses, niveau sonore de la musique, fêtes, visites des copains, vie privée, etc...

Choisir son colocataire

Que vous souhaitiez partager votre appartement ou en louer un avec une autre famille, vous allez devoir effectuer un « casting ». En effet, un minimum de points communs est requis avant d'envisager de vivre ensemble.

Il est préférable d'avoir en partage le mode et le rythme de vie, des enfants du même âge et des centres d'intérêts pour que votre cohabitation ait une chance de réussir.

N'hésitez pas à vous montrer ferme sur les règles de vie qui vous paraissent prioritaires, quitte à relâcher vos exigences sur d'autres points.

Enfin, si la cohabitation permet de rompre la solitude, assurez-vous de l'état psychique de votre futur colocataire : vous n'avez à jouer ni le rôle d'un médecin, ni celui d'un psy.