Réussir le plan de table de son mariage

Faire le plan de table réussi
Faire le plan de table réussi
Le but d'un plan de table est de permettre à chacun des invités de faire connaissance avec de nouvelles têtes, de s'amuser et de passer du bon temps ! Souvent formel pour éviter la pagaille, le plan de table est un exercice redouté par les mariés, à juste titre !


Un plan de table est avant tout une question d'affinités

Les histoires de famille sont souvent compliquées ! Quand certains frères et soeurs s'adorent, d'autres se crêpent le chignon à la moindre occasion. Et même sans parler de rancoeurs tenaces, chaque membre d'une même famille a plus ou moins d'affinités avec untel ou une telle !

Si les choses sont relativement faciles à anticiper pour une famille donnée, le mélange de deux familles qui ne se connaissent généralement pas, plus les amis qui n'ont a priori que peu de lien avec le reste des invités, complique les choses.

Pour éviter que le repas de noces tourne au pugilat, les mariés doivent donc tenir compte de tout : personnalité, caractère, marotte de point de vue, opinion politique, façon d'aborder la vie ! Exercice difficile s'il en est, la réalisation du plan de table ne se fait qu'une semaine avant la date du mariage pour tenir compte des absents de dernière minute et des invités en plus de dernière minute. Classiquement, la répartition se fait par alternance (une femme, un homme).

Le plan de table en pratique

La première des tâches pour les mariés est de répartir les convives par classe d'âge. Les anciens aiment discuter avec les anciens. Les enfants s'amusent entre eux.

Une fois que les classes d'âge sont séparées, il tient aux mariés de séparer les inimitiés par génération. Ensuite tout dépend de la conformation des tables. Pour une disposition traditionnelle en une seule grande table en U ou en L, on veillera à regrouper les anciens d'un côté (loin de la sono pour plus de confort), les quadras ensemble, et les plus jeunes à l'opposé. Si la disposition est en tables séparées rectangulaires ou rondes, chaque unité doit avoir une homogénéité apparente. Autant que possible chaque table séparée doit comporter un « meneur » bout en train qui saura relancer les conversations.

De manière générale et quelle que soit la conformation des tables, deux possibilités s'offrent aux mariés : soit ils rassemblent les tribus (la famille du marié ensemble, la famille de la mariée ensemble, les amis ensemble) soit ils décident de jouer la carte de la « mixité » en s'appuyant sur un découpage des tribus en fonction de l'âge, d'un intérêt commun pour le sport, les voyages...

Dans tous les cas, il est impératif de ne pas séparer les couples. Il est également impératif de séparer les enfants de la table des adultes. Si tous les enfants sont d'âges proches, le mieux est d'opter pour une seule table. Si dans le groupe des enfants vous avez des tout petits bouts et des ados, il peut être intéressant de faire deux tables distinctes.

Pour que la soirée soit pleinement réussie pour tous les convives, les mariés doivent privilégier en côte à côte des caractères complémentaires. Les timides doivent être bien encadrés pour se décoincer ! Les célibataires pourront également largement mieux profiter de la soirée s'ils ne sont pas cernés exclusivement par des couples amoureux. Bon nombre de futurs mariages trouvent naissance à l'occasion d'une rencontre lors d'un mariage... Sans jouer les Cupidon, il est toujours possible de donner un coup de pouce au destin !

A la table d'honneur, généralement l'on place les mariés, les témoins et les parents du marié et de la mariée. Cette disposition n'est bien évidemment pas obligatoire. De nombreux couples optent pour une table séparée des autres où ils trônent seuls, souvent au milieu de la pièce. D'autres couples choisissent de se fondre dans la masse de la table en U ou en L pour mieux profiter de leurs convives. Tout est question d'envie !