Réussir sa reprise de franchise

Réussir à reprendre une franchise
Réussir à reprendre une franchise
D'après une enquête, réalisée en 2007 par la Fédération Française de la Franchise en collaboration avec la Banque populaire, 30% des franchisés envisageraient de transmettre leur entreprise dans les 5 ans qui vont suivre. Ces chiffres sont prometteurs, mais attention, la demande de reprise reste nettement supérieure à l'offre.


Reprendre une franchise : trouver la bonne affaire

Dénicher la franchise à reprendre et trouver un accord avec le cédant est une longue procédure. En moyenne, 12 mois sont nécessaires avant de parvenir à la signature du contrat.

Afin de trouver au plus vite une affaire, multipliez vos chances en faisant appel à la fois :

  • aux professionnels de la transmission d'entreprise : avocats spécialisés, notaires et experts comptables ;
  • aux franchiseurs dont l'enseigne vous intéresse.

Acquérir l’entreprise à son juste prix

Afin de ne pas vous tromper sur la valeur de la franchise cédée, analysez avec attention les bilans et comptes de résultats des 3 dernières années, ainsi que l'ensemble des contrats transmis : le contrat de franchise, les contrats de travail, les contrats fournisseurs et les baux commerciaux.

C'est ensuite que vous ferez appel à un expert comptable qui évaluera l'entreprise selon l'une de ces 3 méthodes d'évaluation comptable d'un fonds de commerce :

  • la méthode patrimoniale qui consiste à estimer séparément les différents éléments d'actif et les engagements de l'entreprise et d'en faire la somme algébrique ;
  • la méthode de rentabilité qui consiste à évaluer la capacité de l'entreprise à dégager du chiffre d'affaires ;
  • la méthode comparative qui consiste à évaluer l'entreprise en comparaison avec la valeur des autres entreprises du secteur.

Devenir le nouveau chef d’entreprise

Le succès d'une entreprise passe en grande partie par la qualité du travail en équipe.

En tant que nouveau chef d'entreprise, il faudra donc vous faire accepter comme nouvel employeur notamment en créant des liens avec le personnel.

Vous devrez également comprendre rapidement le fonctionnement quotidien de l'entreprise afin de pouvoir répondre à toute demande de la part de vos employés.

Pour vous aider, la loi Dutreil II de 2005, entrée en vigueur au 31 mars 2007, incite cédant et cessionnaire à travailler ensemble à court terme en vue de faciliter la transition.

Si le cédant et le cessionnaire signent une convention de tutorat, le cédant reçoit une prime de 1000 €.
Cette formule de tutorat permet au repreneur de trouver plus facilement sa place au sein de l'entreprise. (Cf. Article 25 de la loi la Dutreil II).