Que risquez-vous à laisser votre téléphone mobile allumé près de vous la nuit ?

Article mis à jour le 
À en croire une étude réalisée par l'Office fédéral de la communication (Ofcom), pas moins de huit personnes sur dix garderaient leur téléphone allumé toute la nuit, et plus de la moitié d'entre nous s'en servirait aussi comme réveille-matin. Mais qu'entraîne une telle habitude sur la santé ?


Les méfaits de l'hyper-vigilance, source de stress

Selon un sondage mené par le HuffPost US, 63 % des jeunes (18 – 29 ans) dormiraient avec leur téléphone cellulaire, leur smartphone ou leur tablette sur leur lit. À tel point que les personnes se passant de leur téléphone dans leur chambre à coucher la nuit serait finalement peu nombreux.

Pourtant, d'après des experts en sommeil, les raisons de laisser son téléphone hors de sa chambre et d'opter pour un véritable réveille-matin ne manquent pas. D'une part, les spécialistes pointent l'hyper-vigilance appliquée inconsciemment par les personnes conservant leur smartphone toute la nuit sans le mettre en mode avion.

Ainsi, les individus dans ce cas de figure seraient systématiquement sur le qui-vive, tendus, et ne prendraient en définitive jamais de pause. Pourquoi ? Parce que leur subconscient serait alors toujours en fonction, prêt à réceptionner des messages ou encore des appels. De fait, leur corps ne pourrait pas profiter réellement d'une vraie relaxation.

Le danger de la lumière du téléphone

Comme le met en évidence le Dr Neil Stanley, un expert en sommeil, il est impératif de se sentir en sécurité et de ne pas être tracassé par quoi que ce soit pour passer une bonne nuit de sommeil. Or, le fait de laisser son téléphone allumé toute la nuit à proximité, au-delà des effets supposément dangereux des ondes s'en dégageant, amène le subconscient à se tenir prêt à répondre à toute sollicitation. En découle alors un sommeil plus léger, moins réparateur et source de stress.

Toutefois, le risque le plus important pour le sommeil n'est autre que la lumière émise par le smartphone. Comme nous le mettions en évidence il y a quelques mois, la lumière bleue (LED) s'en propageant renforce la production de mélatonine et dérange le rythme naturel de l'organisme. Comment ? En lui laissant penser que c'est le jour. Cette lumière bleue a un effet stimulant pour le corps, et le fait de s'y exposer la nuit augmente notre rythme cardiaque.

Des effets proches de ceux de la caféine ?

Pour le DailyMail, cette dernière pourrait même avoir des effets comparables à ceux de la caféine. C'est la raison pour laquelle les spécialistes invitent à ne pas jeter un œil à son cellulaire si l'on se réveille dans le courant de la nuit (parce que son enfant pleure ou à cause d'un cauchemar). Ne pas suivre ce conseil, c'est risquer de ne plus se rendormir par la suite.

À noter enfin qu'une récente étude présentée par le journal Organizational Behavior and Human Processes montre que les salariés se servant de leur téléphone en soirée après 21h dorment considérablement moins que les autres. Ce qui ne manque pas d'avoir un effet négatif sur la productivité au travail le lendemain…

 

Sources : HuffPost, DailyMail, journal.elsevier, pratique.fr