Roue chromatique des couleurs

Représentation de la roue chromatique
Représentation de la roue chromatique
La façon dont l’homme perçoit les couleurs a longtemps été un mystère. Des scientifiques se sont penchés sur la question et ont exposé des théories qui seront bien utiles dans nos choix de décoration. Apprenez à transformer une simple association de couleurs en décor réussi sans faute de goût.


Roue chromatique : un peu d’histoire…

Dès le XVIIe siècle, les hommes se sont intéressés à l’aspect scientifique de la perception des couleurs par l’œil humain.

Isaac Newton découvrit que la couleur avait pour origine la lumière en la faisant passer à l’intérieur d’un prisme mettant ainsi en évidence les sept couleurs de l’arc-en-ciel : rouge, orange, jaune, vert, cyan, indigo et violet.

Thomas Young compléta plus tard la théorie de Newton en affirmant que la lumière blanche était composée de seulement trois couleurs : le bleu, le rouge et le vert. Seules ces couleurs sont perçues par notre cerveau qui les analyse pour, par exemple, soustraire le jaune.

Couleurs primaires

Laissons aux scientifiques l’analyse de la perception des couleurs pour nous rapprocher d’une notion plus concrète et utile en décoration : les couleurs primaires.

En peinture, on ne retiendra que trois couleurs : le magenta (rouge), le cyan (bleu foncé) et le jaune.

Elles sont considérées comme des couleurs primaires car à partir du mélange de ces couleurs pures on obtiendra les couleurs secondaires :

  • le vert (mélange du jaune et bleu) ;
  • le violet (mélange du bleu et du rouge) ;
  • l'orange (mélange du rouge et du jaune).

Cercle chromatique

Le cercle chromatique met aussi en évidence les couleurs opposées. Celles-ci sont considérées comme complémentaires, vous pourrez donc les associer.

Ainsi, l’association du bleu et du jaune créera un environnement optimiste. Les tons pêche se marieront parfaitement avec le vert céladon et le violet sera magnifié par le jaune.

En pratique

La façon dont un être humain perçoit la couleur varie d’un individu à l’autre. Elle est subjective et les goûts de chacun devront être respectés.

De nombreux facteurs influent sur notre perception des couleurs comme les textures, la luminosité ambiante, l’éclairage et l’environnement.
Créez vos propres associations en concordance avec vos préférences et vos besoins du moment. Pour ce faire, consultez nos fiches décoration : Couleur et jeux de lumière et Utiliser la couleur dans son intérieur.

Ces quelques notions essentielles vous aideront à connaître les harmonies ou les conflits entre les couleurs et les pièges à éviter. De même, certaines couleurs sont à privilégier en fonction des pièces.

Sachez que si vous aimez les couleurs vives et chatoyantes vous pouvez les utiliser tout en restant dans la même gamme chromatique ou en les adoucissant par l’association de couleurs passe-partout comme le gris clair, le beige, le taupe et toutes les teintes avoisinantes.

Certaines couleurs comme le vert pâle et le gris clair se marient avec pratiquement toutes les autres couleurs. D’autres comme le rouge ou le pourpre seront utilisées avec modération et maîtrise.

D’une façon générale, pensez que c’est vous qui allez vivre avec ces couleurs, elles doivent donc être en accord avec vos préférences personnelles même si la tendance et la roue chromatique vous dicte le contraire.

Cet article a recueilli 10 avis. 90% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : psychologie