S'épiler soi-même : le point sur les différentes techniques

S'épiler soi-même à la cire
S'épiler soi-même à la cire
Motivée par des raisons esthétiques, religieuses ou d'hygiène, la chasse aux poils est une pratique qui remonte à l'Antiquité. Qu'il s'agisse d'épiler le visage ou une autre partie du corps ; pince à épiler, rasage, fil et épilation à la cire sont hérités des méthodes les plus anciennes.


Se débarrasser des poils : les moyens mécaniques...

D'un usage ancestral, la pince à épiler permet une épilation d'une grande précision mais est longue et douloureuse. C'est pourquoi elle ne concerne que de petites zones : duvet au dessus des lèvres, sourcils… Extrémités arrondies, biseautées ou plates, peut importe le modèle choisi, elle s'utilise toujours dans le sens du poil.

Autre outil ancien : le rasoir. Largement employé pour ôter les poils des barbes masculines et des jambes et aiselles féminines, c'est un moyen rapide, économique et efficace. Toutefois, il réclame une utilisation quotidienne car le poil épilé au rasoir repousse vite et dru.

A noter : avec le rasoir, les risques de rougeurs, de peaux sèches, de coupures ou de poils incarnés sont fréquents. Il est donc conseillé d'appliquer mousses ou lotions pour apaiser la peau. Vous pouvez aussi utiliser un rasoir électrique pour éviter ces inconvénients, mais il coûte plus cher.

S'épiler au fil, une méthode originale

Originaire d'orient, le fil offre la garantie d'une épilation hygiénique, peu douloureuse et économique. La méthode consiste à emprisonner les poils entre 2 fils torsadés. Le mouvement de la main, savamment entrainée, aide à l'extraction du poil jusqu'à la racine. Le résultat est net, la repousse lente et moins dense mais l’opération réclame du temps. C'est pourquoi, le fil s'utilise surtout pour l'épilation du visage ou éventuellement du maillot.

A noter : un entraînement est nécessaire avant de se lancer sinon adressez-vous à des professionnels.

S'épiler à la cire froide

Cette méthode traditionnelle, utilisée en orient consiste en un mélange de d'eau, de miel, de sucre et de citron. La préparation chauffée par les mains est ensuite appliquée sur la zone à épiler par l'intermédiaire de bandelettes imbibées et réutilisables. Lorsque la cire a refroidi sur la peau, les bandelettes sont vivement arrachées dans le sens contraire de la pousse du poil.

Pour réussir l'épilation, il est nécessaire d'appliquer la cire sur une grande surface de peau, où la pousse est homogène et où le poil atteint 5 mm de longueur. Le bénéfice se mesure assez longtemps car la cire retarde la repousse des poils. On trouve dans le commerce des mélanges tout prêt en bandelettes, roll-on ou en pot.

S'épiler à la cire chaude

La cire chaude s'applique en couches dans le sens des poils et une fois refroidie s'arrache dans le sens inverse. Reconnue comme la meilleure technique d'épilation, son action sur la peau permet de dilater les pores et de procéder à un arrachage des poils en profondeur. Elle convient parfaitement pour les jambes, le maillot, les aisselles et garantie 3 semaines sans poils.

Mais attention, inconfortable et douloureuse, la cire chaude présente des risques de brûlures, réservant ainsi sa manipulation aux personnes expérimentées.

La cire se retrouve dans le commerce sous la forme de pastilles à faire fondre, bandelettes, roll-on, ou de résines en pot (à réchauffer aux micro-ondes, au bain-marie ou avec un appareil à double cuve). Il existe également des cires tièdes, très efficaces et moins dangereuses qui offrent une excellente alternative aux cires chaudes traditionnelles.