S'équiper d'un broyeur de végétaux

Broyeur de végétaux
Broyeur de végétaux
Il n’est pas toujours facile de se débarrasser de ses déchets végétaux quand on ne peut pas les mettre au compost. Les broyeurs deviennent donc de plus en plus utiles, même dans un petit jardin. Ils permettent de gagner un volume considérable, ce qui facilite un éventuel transport vers la déchetterie, et accélèrent la décomposition des débris de bois, surtout si vous les mêlez à des déchets verts.


Comment fonctionne un broyeur ?

Les broyeurs, sur secteur ou thermiques, sont dotés d’un moteur puissant, actionnant un volant d’inertie relié à des couteaux courts disposés en hélice, ou à des marteaux ; parfois aux deux. Plus il y a de couteaux, plus le broyage est fin. Les marteaux, eux, écrasent et déchiquettent le bois. Le tout est relié à une goulotte, une sorte de tube plus ou moins long qui permet de canaliser et maintenir les déchets tout en protégeant l’utilisateur des retours de bâton.
La plupart des modèles sont également dotés, au sommet de la goulotte, de volets souples qui empêchent la projection éventuelle d’éclats. De même, ils disposent d’une prise latérale pour l’élimination des grosses branches.
Les déchets broyés sont évacués par une trémie basse, dans un sac ou sur une bâche.

Electrique ou thermique ?

L’efficacité et la puissance des broyeurs électriques et thermiques sont à peu près équivalentes. Le modèle électrique est moins bruyant, mais branché sur secteur, il ne permet d’aller jusqu’au bout d’un très grand jardin.
Le moteur thermique, lui, va partout, y compris sur le lieu d’abattage d’un arbre, par exemple. En revanche, il est plus sonore.
Notez toutefois que les fabricants ont fait, dans l’une et l’autre formule, des efforts remarquables pour améliorer le confort sonore des utilisateurs… et de leurs voisins ! Dans tous les cas, il est recommandé, pendant l’usage, de porter un casque antibruit, des gants et une visière protectrice.

Faut-il prendre un broyeur haut de gamme ?

Vous serez assuré d’un travail parfait avec un matériel haut de gamme, mais le prix est proportionnel à cette qualité. Si vous n’avez guère de ligneux dans votre jardin, et que votre broyeur ne sert qu’à éliminer les tiges sèches de vivaces, par exemple, l’entrée de gamme suffira. Pour le reste, et pour un jardin moyen, le milieu de gamme, de plus en plus performant, répondra à vos besoins.
Certaines fonctionnalités sont cependant indispensables. Par exemple, un débrayage automatique en cas de surcharge du moteur évitera qu’il ne grille. L’inversion de la rotation, en cas de bourrage, est également appréciable.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".