Sauge : planter, cultiver, récolter

Evitez de mouiller votre sauge, pour qu'elle soit plus savoureuse
Evitez de mouiller votre sauge, pour qu'elle soit plus savoureuse
La sauge pousse ainsi de façon spontanée dans les garrigues. S'il existe plus de 700 espèces de sauges, la plus utilisée notamment pour la cuisine est la sauge officinale. Cette plante aime tous les sols mais doit être impérativement cultivée en plein soleil.


Préparation du terrain

Cette culture ne demande aucune préparation particulière, néanmoins un petit apport en calcaire apportera à votre plante un meilleur arôme.

Méthode de culture de la sauge

La sauge se multiplie par semis, division des touffes ou bouturage. Les plantations se font au mois d'avril. Si vous faites des semis, semez en surface et laissez les graines prendre la lumière pendant un ou deux jours avant de les recouvrir de terre.

Respectez un écartement d'au moins 30 cm entre deux plants, une fois éclaircis. Pour les autres méthodes, plantez en profondeur. Arrosez ensuite de façon à humidifier la terre sans la noyer d'eau. La floraison a généralement lieu trois mois plus tard. Taillez la tous les deux ans en la rabattant à une dizaine de cm.

Consultez aussi notre fiche "Thym : planter, cultiver, récolter".

Quand et comment récolter votre sauge

Vous pouvez récolter les feuilles toute l'année au fur et à mesure de vos besoins mais la meilleur période se situe juste avant la floraison, au printemps.

Comment conserver votre culture

Cette plante se conserve fraîche quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Elle supporte très bien la congélation. Pour un séchage, cueillez des branches et faites les sécher tête en bas dans un endroit sec et aéré.

Vertus médicinales de la sauge

La sauge possède des vertus antiseptiques et antispasmodiques. Prise en infusion, elle est particulièrement digestive et tonique. Elle est recommandée aux convalescents et aux surmenés.

On peut également utiliser les infusions en bain de bouche pour combattre les inflammations des gencives et les aphtes. La sauge agit sur les problèmes de transpirations, notamment les sueurs nocturnes.

Par contre, il est recommandé de ne pas consommer de sauge lorsqu'on allaite.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".