Que signifie thérapies cognitivo-comportementales ?

Les thérapies cognitivo-comportementales
Les thérapies cognitivo-comportementales
Les thérapies cognitivo-comportementales sont des psychothérapies dites "modernes". Quels sont leurs fondements théoriques ? Comment sont-elles appliquées, en pratique, par le thérapeute ?


Les théories des TCC

Les thérapies comportementales et cognitives ou TCC sont issues de la psychologie dite expérimentale, c'est à dire d'expériences faites, dans le domaine de la psychologie, par des chercheurs dans des laboratoires de psychologie.
Au départ, elles s'inspiraient, des théories de l'apprentissage, des neurosciences et des modélisations informatiques. L'homme était alors identifié à un ordinateur, ce qui ne rendait pas compte de la complexité de certains fonctionnements humains. Cette théorie a alors été modifiée et a évolué. Elle intègre maintenant des notions de comportements volontaires (ou conscients) et involontaires (ou inconscients).

A quels niveaux interviennent les TCC ?

Les TCC interviennent à trois niveaux : comportemental, cognitif (processus de traitement des informations par le cerveau) et émotionnel. Pour les TCC, le milieu et l'environnement façonnent les réponses qu'émet le sujet, mais les relations individu-milieu peuvent être remodelées par et pour le sujet.

Quel est le but des TCC ?

Leur but est d'accroître les possibilités d'autogestion du sujet. Au départ ce qui conduit à les utiliser est une souffrance perçue presque toujours par le patient, parfois seulement par son entourage, et souvent par les deux à la fois.

Comment se passe une TCC ?

Les TCC se déroulent, généralement, sur dix à vingt-cinq séances.
ATTENTION cependant aux raccourcis : les psychothérapies doivent être adaptées en fonction de chacun et il est possible qu'une TCC dure plus longtemps !

Les TCC comprennent typiquement quatre phases :

  • Analyse fonctionnelle : Elle porte sur l'observation des comportements « gênants » du patient par le thérapeute afin de préciser les conditions de déclenchement et de maintien de ces comportements. L'analyse fonctionnelle cherche à isoler le ou les problèmes clés. Dans cette phase, l'histoire des troubles est étudiée. Le thérapeute s'attarde également sur les pensées ou images mentales qui accompagnent, voire précédent les comportements jugés gênants par le patient et / ou son entourage.
  • Définition d'un objectif et d'un traitement : Le thérapeute et le patient vont progressivement se mettre d'accord sur les hypothèses d'apparition des troubles. Le thérapeute passe ensuite un « contrat » avec le patient. Les problèmes sont alors ciblés et définis en termes concrets. Les contrats portent sur le but du traitement et sur les outils thérapeutiques utilisés.
  • Mise en oeuvre du programme de traitement : Le programme thérapeutique utilise les principes et les techniques définis au préalable avec le patient. Le thérapeute développe chez le patient la capacité d'autoréguler ses comportements. Ce qui permet à ce dernier d'actualiser, à l'extérieur de la thérapie, les changements qui y ont été appris.
  • Évaluation des résultats du traitement : L'évaluation s'effectue en comparant les résultats du traitement avant, durant, et après la thérapie.

Bibliographie

(1) EDMOND MARC, Guide pratique des psychothérapies (2001)