Soulager les nausées avec les médecines douces

Par : Aurélien Besnard - Dernière modification : 4 avril 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : |
soulagement nausees medecines douces

Soulager les nausées avec les médecines douces

Les occasions de se sentir barbouillé ne manquent pas. Et quand on a mal au cœur, on ne pense qu'à une chose : que ça cesse au plus vite. Cas par cas, voici les méthodes naturelles qui ont fait leurs preuves.


D'où viennent les nausées ?

Si les haut-le-cœur sont souvent à mettre sur le compte de troubles digestifs, tout se passe en fait dans la tête. Et plus précisément au niveau du bulbe rachidien, où siège le « centre du vomissement ». Plus ou moins sensible suivant les personnes, il réagit aux stimuli envoyés par les organes digestifs (côlon, vésicule biliaire, estomac) mis à mal par des excès, un virus, une constipation…

Mais pas seulement : un conflit entre les informations visuelles et celles perçues par l'oreille interne à l’origine du fameux mal des transports, une odeur désagréable, un fort stress, une migraine, provoquent eux aussi des nausées, sans oublier les perturbations hormonales en début de grossesse.

Nausées et mal des transports

Côté homéopathie

La posologie est de 3 granules toutes les 20 minutes. 
  • Colchicum 9 CH : vos symptômes sont provoqués ou accentués par l'odeur de l'essence ou de l'huile. 
  • Tabacum 9 CH : vos troubles s’aggravent au mouvement mais s'améliorent quand vous fermez les yeux. Pensez à bien vous aérer.
  • Cocculus indicus 9 CH : aggravation par le mouvement, vous éprouvez le besoin de rester immobile et de ne pas parler.
Stimulez un point d’acupuncture
 
Le point de Neiguan, situé sur la face antérieure du poignet, à deux centimètres au-dessus du pli de flexion du poignet, entre les deux tendons. Soit en y exerçant une petite pression rotative avec votre index de l'autre main ou en achetant un bracelet spécifique en pharmacie. Cette méthode mise au point par des cosmonautes russes donne d'excellents résultats.
 
Nos astuces
  • Partez reposé, prenez des petits repas étalés sur toute la journée et prévoyez de vous arrêter toutes les heures.
  • Calez-vous bien, en réduisant au minimum les mouvements de la tête et du corps et fixez votre regard sur l’horizon ou un point stable à l'extérieur du véhicule. Ne mettez pas le chauffage trop fort, laissez les fenêtres entrouvertes et baissez la musique.   
 

Vous avez du mal à digérer

Côté homéopathie

Alternez 4 granules de Nux Vomica 5 CH et 4 granules d’Ipeca 5 CH, à chaque épisode de nausées. 

 
Côté plantes
 
Préparez-vous une infusion de menthe verte, dans lesquels vous aurez pris soin d’ajouter une goutte d'huile essentielle de basilic ou de camomille.
 
Notre astuce
 
Buvez une eau bicarbonatée (Vichy, Badoit) pour faciliter la digestion.
 

Les nausées de grossesse

Côté homéopathie

Prenez 2/3 granules de Nux vomica 5 CH, 4 à 5 prises par jour. Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.
 
Côté plantes
Prenez 2 à 4 gouttes d'huiles essentielles à la lavande, la rose, la camomille, au gingembre, dans un verre d’eau 3 à 4 fois par jour. Vous pouvez aussi boire une tisane à base de décoction d'anis vert et de badiane.
 
Nos astuces
  • Pour couper court à la nausée matinale, essayez de prendre une petite collation avant même de vous lever : compote, biscotte, biscuit… Puis attendez une bonne dizaine de minutes avant de mettre le pied par terre. 
  • Fractionnez vos repas. Souvent, le simple fait de manger au moment même où l'on ressent un haut-le-cœur suffit à le faire passer. Pour éviter de grignoter toute la journée, prévoyez de légères collations à 10H et 16H, voire à 22H avant d'aller au lit. Ainsi vous ne serez jamais en hypoglycémie, une cause fréquente de nausée durant le premier trimestre de grossesse.
Quand consulter ?
  • Vos nausées sont apparues brutalement et s’accompagnent d'une raideur du cou, d'une grande sensation de malaise, de douleurs abdominales, de maux de tête ou de fièvre ? Il convient d'écarter tout diagnostic de méningite, d'hernie étranglée, d'occlusion intestinale ou encore d'infarctus du myocarde.
  • Elles durent depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines et ne font que s'accentuer, sans raison apparente ? Des examens permettront de s'assurer qu'elles ne sont pas le symptôme d'une insuffisance rénale, hépatique ou encore d'une tumeur.
 
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu