Stress ou anxiété : comment les différencier

Stress ou anxieté : quelles sont les différences ?
Stress ou anxieté : quelles sont les différences ?
Dans le langage courant, il est fréquent de dire, lorsqu'une chose nous inquiète, que nous sommes stressés ou que cela nous rend anxieux. Mais qu'en est-il vraiment ? Est-ce que stress et anxiété sont réellement des synonymes ou s'appliquent-ils à des états différents ?


Concrètement, qu'est-ce que le stress ?

Le stress est une réaction physiologique et psychologique face à un événement le plus souvent inattendu de la vie. Cet état est caractérisé par une variation de certaines constantes physiologiques (cortisol et adrénaline notamment). Plus vifs, plus réactifs, nous entrons dans un état mental caractérisé par une certaine tension.

Ces manifestations servent à l'origine à nous protéger et à nous permettre de répondre de façon adaptée à une situation qui n'est pas habituelle ou qui nous semble, pour de multiples raisons, dangereuse ou inquiétante.

Il existe, selon chaque individu, différentes façons de répondre à l'événement stressant. Mais de façon générale, le stress comporte toujours trois phases qui sont la phase d'alarme, la phase d'adaptation et la phase d'épuisement (2). La phase d'alarme correspond à ce que nous avons décrit plus haut et la phase d'adaptation correspond à la période où nous trouvons une solution, que nous l'appliquons et que la sensation de stress diminue. La dernière phase est très proche de l'anxiété pathologique.

Qu'est-ce que l'anxiété ?

L'anxiété est considérée comme une "émotion normale lorsqu'elle constitue une réponse à un stress de la vie quotidienne [mais elle] peut s'avérer psychopathologique dès lors qu'elle est à l'origine d'une souffrance ou d'incapacité fonctionnelle" (1). Qu'est ce que cela veut dire ? De façon très schématique, l'anxiété est le résultat normal d'un stress à condition qu'elle ne soit pas à l'origine d'une tension mentale trop forte ou d'un bouleversement physiologique important. L'anxiété fait en partie appel à ce que l'on nomme couramment l'esprit de conservation, c'est-à-dire, l'apparition de la peur pour son intégrité physique, psychique, professionnelle, familiale... et le développement de réponses afin de limiter ces craintes. Elle peut cependant être la source d'angoisse diffuse et d'inquiétude constante. L'anxiété devient alors une maladie.

Quelle est la différence alors entre stress et anxiété ?

Le stress et l'anxiété se différencient par leurs conséquences sur les personnes qui y sont soumises, mais aussi par leur temporalité (2). Qu'est-ce que cela signifie ? En fait, l'anxiété est généralement, mais pas toujours, la conséquence d'un stress.

Le stress est un mécanisme qui permet de répondre à une situation. Il n'est pas seulement néfaste, mais peut se révéler un vrai moteur pour trouver des solutions efficaces face à une situation. Il existe, schématiquement, un bon et un mauvais stress. Cependant, l'exposition prolongée à un stress, peu entrainer des inquiétudes, un état de peur diffuse, ou nous pouvons anticiper un futur stress qui n'est qu'hypothétique et peut ne jamais avoir lieu : c'est l'anxiété.

Là où le stress est une réponse face à un événement inattendu, l'anxiété est une anticipation d'événement que la personne voit souvent sous un versant négatif. L'anxiété est considérée à partir d'un certain seuil comme une maladie qu'il est important de prendre en compte et de soigner.

Conseil pratique : Il existe de nombreuses formes d'anxiété : phobie sociale, anxiété généralisée, syndrome de stress traumatique, TOC... Si jamais vous souhaitez approfondir ces questions, n'hésitez pas à demander conseil à un psychologue, un psychiatre ou un médecin.

Bibliographie

(1) Etchegaray, M., & Hardy, P. (2008). Traitements des troubles anxieux généralisés. Presse Médicales , 37 (2), 859-866.
(2) Paulhan, I., & Bourgeois, M. (1995). Stress et coping, les stratégies d'ajustement à l'adversité. Paris : PUF.