Taux fixe ou taux variable : avant de choisir

Choisir un taux fixe ou un taux variable
Choisir un taux fixe ou un taux variable
Pour financer votre projet immobilier, vous devez prendre un prêt bancaire. Mais pour quelle formule opter : taux fixe ou taux variable ? Voici quelques clés pour vous aider à choisir le bon taux.


Le principe

Le taux fixe est indexé sur le niveau des taux d'intérêt à long terme. Il est déterminé lors de la signature de votre contrat de prêt et ne changera plus jusqu'au paiement de la dernière échéance. Vous pouvez négocier ce taux de crédit fixe avec votre banque.

Le taux variable (ou révisable) est généralement indexé sur l'indice de référence Euribor : il peut donc baisser ou augmenter au cours de votre prêt. Dans ce cas, vos échéances peuvent être modulées et la durée du prêt être réduite ou allongée.
Il peut paraître jusqu'à 2% moins cher que le taux fixe au départ.

Votre situation

Selon votre situation financière, vous pouvez vous orienter vers l'un ou l'autre des prêts.
Si vous avez une situation plutôt stable, un apport, un bien à vendre, les banques vous proposeront un meilleur taux de crédit fixe.
Si votre situation est plus incertaine et que vous êtes considéré comme un client "à risque", vous risquez de vous voir proposer des taux très élevés. Il peut être plus intéressant de vous tourner vers un prêt à taux de crédit variable.

Les risques

Choisir un taux de crédit variable est plus risqué qu'un taux fixe : il est difficile de prévoir l'évolution de l'économie. Vous pouvez vous retrouver avec un crédit beaucoup plus long que prévu, ou des mensualités plus élevées que vous ne le pensiez.

Taux variable : les différentes possibilités

Les solutions proposées ne présentent pas les mêmes risques :

  • prêt "capé" : un plafond est fixé dès le départ, et le taux ne peut pas augmenter au-delà. Le taux de départ est souvent élevé, mais le prêt est sécurisé ;
  • prêt "à double cap" : il peut baisser ou augmenter de 3% maximum. Si le marché connaît une forte baisse, vous risquez de ne pas en bénéficier, mais vous disposez de la sécurité du plafond ;
  • prêt à mensualités fixes : les mensualités ne bougent pas mais la durée est allongée en fonction de l'évolution de l'économie ;
  • prêt révisable à double indexation : les mensualités sont indexées sur l'indice Insee, qui change chaque année. La durée du prêt diminue si l'indice baisse, augmente si l'indice monte au-delà d'une certaine valeur.

Vidéo : l'achat d'un bien immobilier à deux (pacsés, mariés, ...)

En partenariat avec la Chambre des Notaires, Pratique.fr vous propose de compléter la lecture de cet article par la vidéo suivante :