Techniques de la pêche de la truite

Par : Arnaud Filleul - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Mots clés :

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la pêche de la truite
peche truite

Les techniques de pêche à la truite

On parle de pêche de la truite, alors qu'on devrait parler des pêches de la truite, car il existe plusieurs approches.


Des techniques au fil des saisons

Il existe plusieurs façons de capturer des truites à la ligne. C'est souvent la saison qui conditionne le choix de la technique. On ne pêche pas la truite dans les eaux turbides du début de printemps comme dans les eaux claires de fin d'été. Voyons les choix qui s'offrent au pêcheur.

truite toc
Pêcher au toc

La pêche de la truite au toc c'est une technique terriblement efficace en début de saison. Il s'agit de présenter un appât naturel en le laissant dériver avec le courant. On ne place pas de bouchon, seulement une plombée qui permet de contrôler la ligne et de présenter l'appât près du fond.

C'est une technique délicate, demandant une approche discrète. Cette technique tire son nom de la sensation à la touche, un « toc-toc » caractéristique.

truite
On peut pêcher en 20 centièmes en début de saison

Un simple ver est excellent en début de saison. Lorsque les eaux sont turbides, les truites sont très peu méfiantes. On pourra utiliser un nylon 20 centièmes sans aucun problème. Mais durant l'été, quand les eaux baissent et deviennent cristallines, il faudra une ligne plus discrète, par exemple en 14 centièmes. L'appât sera également un appât de saison, comme une sauterelle ou un porte-bois.

La truite au vairon manié

Il s'agit de présenter un petit vairon placé sur une monture. Cette monture plombée et armée permet de le lancer et de l'animer. C'est souvent redoutable sur les grosses truites.

Il faut savoir que la truite devient de plus en plus piscivore en grandissant. Si une petite truite se nourrit majoritairement d'invertébrés, un gros spécimen attaque beaucoup de vairons et de chabots.

Le vairon manié fonctionne toute l'année, mais il est préférable de l'utiliser pour le début de saison, afin de focaliser sa recherche sur les grosses truites.

Les truites mordent très bien sur la cuiller
Les truites mordent très bien sur la cuiller

Une cuiller tournante est un appât redoutable pour la truite. C'est surtout l'été que la pêche à la cuiller est très intéressante. On peut prospecter les postes à distance. En utilisant un matériel léger et un fil fin, il est facile de lancer une petite cuiller.

prospection truite
La cuiller permet de pêcher à distance

Cela permet de déjouer la méfiance des truites, particulièrement alertes dans les eaux claires.

La truite à la mouche

A partir de la deuxième partie du printemps, les truites commencent à moucher avec régularité. Cela veut dire qu'elles montent en surface gober des insectes, dans un remous caractéristique. C'est le moment de sortir les cannes à mouche et de présenter une imitation d'insecte en surface. Voir une truite gober sa mouche est l'un des plus grands plaisirs visuels du pêcheur. Et cette technique est particulièrement efficace.

Notez qu'il faudra s'adapter aux conditions du milieu. Si une mouche volumineuse, par exemple une tricolore ou un gros sedge, marche très bien en Bretagne, d'autres régions de France demande au contraire des imitations plus petites. C'est particulièrement vrai sur les rivières surpêchées. Ne choisissez pas inutilement la difficulté en pêchant ces rivières où les moucheurs abondent, essayez au contraire de sortir des sentiers battus.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr