Quels sont les métiers les plus efficaces pour draguer ?

Article mis à jour le 
Quid des professions les plus propices pour draguer ? À ce titre, le statut social prévaut sans surprise...


Les professions les plus avantagés ont un statut social particulier

Céline de Donno, psychologue-coach pour le site de rencontres www.parship.fr, a effectué une recherche sur les métiers les plus séduisants aux yeux des célibataires, d'où il ressort que les vieilles représentations des rôles dévolus aux hommes et aux femmes ont toujours cours, même si  les sites de rencontres ont pu favoriser un certain brassage social. Les professions les plus avantagées sur le marché des célibataires restent celles qui confèrent un statut social spécial.

L'étude s'est basée sur les renseignements fournis par les personnes inscrites sur le site de rencontre se déclarant célibataires, soit 23 000 utilisateurs-membres anonymes, et les contacts qu'ils ont lié après s'être inscrits. Les personnes inscrites établissent des contacts avec d'autres célibataires, et ceux-ci doivent répondre à leur invitation. L'étude comptabilise les taux de réponses aux sollicitations selon les informations affichées, dont la profession, par utilisateur.

Quand la profession détermine la relation à venir...

"Tu fais quoi dans la vie ?" Lors de la première rencontre, c'est la question de la profession de l'autre qui détermine en grande partie le futur de la relation. Voici ce que les hommes cherchent chez une partenaire : Avocate, Hôtesse de l'air, Médecin, Cheffe d'entreprise, Enseignante-chercheuse, Architecte, Assistante en langues étrangères, Ingénieure, Enseignante, Designer.

Et ce que les femmes espèrent trouver chez un compagnon : Médecin, Architecte, Psychologue / Thérapeute, Assistant scientifique, Policier, Enseignant, Avocat, Journaliste, Consultant en management, Ingénieur.

Les hommes en quête d'une profession adaptée à la féminité

Les hommes semblent d'avantage sensibles à l'image de la profession, qui doit "coller" à l'image de la féminité dans leur représentation de la partenaire idéale. Les femmes semblent être autant sensibles à des critères de statut social ou d'éducation qu'à l'existence d'une dimension artistique dans le métier exercé par leur partenaire. Malgré une certaine persistance des stéréotypes, l'étude mentionne le fait que de nombreux utilisateurs cherchent à rencontrer des célibataires qui ne correspondent pas à leur catégorie socioprofessionnelle, ce qui semblerait indiquer un plus grand mélange social et culturel des personnes inscrites aux sites de rencontres.

 

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : rencontre