Travailler en free-lance

Travailler en free lance
Travailler en free lance
Etre son propre patron, démarcher des clients, accomplir des missions diversifiées... Certains salariés en rêvent. Mais que signifie exactement travailler en free lance ?


Statuts du travailleur indépendant

La principale caractéristique du travail en free lance est de ne pas être salarié. Le travailleur indépendant peut adopter différents statuts :

Revenus du travail en free lance

Le travailleur facture ses prestations. Celles-ci peuvent être calculées :

  • à l'heure ;
  • au jour ;
  • au forfait ;
  • à la quantité effective de travail produit (page, mot ou signe par exemple).

Protection sociale

Travailler en free lance ne permet pas de bénéficier du régime social des salariés mais de celui des indépendants (RSI). Le travailleur cotise pour les prestations maladie, maternité et retraite.

Avantages à travailler en free lance

Un indépendant jouit d'une plus grande liberté dans la gestion de ses tâches. Il est libre d'accepter ou de refuser des missions, n'est pas subordonné à des horaires ou à un supérieur hiérarchique. Il peut choisir de travailler plus ou moins, développer de nouvelles compétences...

Inconvénients de l’indépendance

Les revenus sont bien plus aléatoires. Travailler en free lance comporte une grande part de prospection pour s'assurer des clients et des missions.
Il ne faut pas oublier que l'aspect administratif doit être traité par le travailleur indépendant. Ce temps passé à gérer son entreprise peut être long et fastidieux.
Enfin, le travailleur ne cotise pas à l'assurance chômage et n'a pas de congés payés.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".