Tricératops et autres cératopsiens

Rencontre un tricératops et deux tyrannosaures
Rencontre un tricératops et deux tyrannosaures
Le tricératops et ses cousins, de drôles d'animaux qui ont 2, 3 voire 5 cornes qui mangent de l'herbe en quantité et qui pondent des oeufs...


Le « tri » et ses cousins aux tops du palmarès des dinosaures

Si l'on devait sélectionner les dinosaures les plus spectaculaires, les cératopsiens arriveraient quelque part au sommet de la liste. Ces gros herbivores présentaient de véritables armures.
Même l'imagination d'un auteur d'Heroic Fantasy n'aurait pas pu produire de tels animaux, la réalité de la nature étant souvent plus étonnante que la fiction.
Ces animaux, sont particulièrement intéressants d'un point de vue scientifique. Leurs cornes sont un sujet d'interrogation, on se demande si leur premier rôle était la défense contre les prédateurs ou bien les combats entre mâles lors de la reproduction.
Les cératopsiens sont connus par une multitude de fossiles, datés du Crétacé supérieur et surtout trouvés en Amérique du nord.
Ces gros quadrupèdes herbivores, au bec coupant et à la tête incroyablement armée, resteront pour toujours parmi les dinosaures préférés des enfants.

Le tricératops

Tricératops
Tricératops

Le tricératops est le plus connu des cératopsiens, facilement reconnaissable à sa collerette en arrière de la tête et ses deux gigantesques cornes sur le front.
Il montre aussi, comme ses cousins, un bec qui lui servait à couper la végétation la plus coriace. Le museau est également orné d'une corne, plus petite que les deux autres, les trois cornes au total étant à l'origine du nom de genre Triceratops.
Les tricératops étaient des herbivores qui engloutissaient des quantités énormes de grandes herbes et de fougères.
La collerette des cératopsiens était osseuse et offrait une protection parfaite contre les prédateurs et aussi contre les rayons du soleil. Personne ne sait si les combats entre le tricératops et son féroce contemporain, le tyrannosaure, ont réellement existé, et ce malgré les nombreuses représentations d'un tel duel dans la littérature comme au cinéma.

Combat entre un tricératops et deux dinosaures carnivores de la famille des tyrannosaures
Combat entre un tricératops et deux dinosaures carnivores de la famille des tyrannosaures

A quoi servaient les cornes
Les cornes servaient d'armes lors des combats entre mâles pendant les périodes de reproduction ainsi qu'à l'occasion de luttes à mort contre les prédateurs. Elles servaient peut être aussi, comme le font les éléphants avec leurs défenses, d'outils pour attraper la nourriture appétissante que constituaient pour eux les branches hautes des arbres.

Le tricératops, lourd comme 3 rhinocéros blancs
Avec 9 mètres de long, 3 mètres de haut pour un poids de 12 tonnes, ce devait être un animal vraiment spectaculaire.
Le tricératops fait partie des premiers dinosaures étudiés, il a été découvert en 1887. C'est pour cette raison qu'il fait rêver les enfants d'aujourd'hui comme les générations de leurs parents et grands-parents, et probablement de nombreuses générations futures.

Epoque : Fin du Crétacé (- 68 à - 65 millions d'années)
Longueur : 9 mètres
Nom scientifique : Triceratops horridus
Signification du nom : face à trois cornes

Le protocératops

Protocératops rassemblés autour d’un point d’eau
Protocératops rassemblés autour d’un point d’eau

Cet animal de taille moyenne présente des caractéristiques étonnantes. D'abord, ses mâchoires sont transformées en un bec coupant et puissant. Ensuite, une grande collerette orne l'arrière de la tête.
Les premiers oeufs fossilisés de dinosaures découverts par les paléontologues appartenaient à cet animal. Ce fut une révélation, cette découverte permit de comprendre que les dinosaures pondaient des oeufs et faisaient des nids dans le sol.

Le protocératops est l'un des dinosaures les mieux connus, des centaines de squelettes ont été découverts en Mongolie.
Les protocératops devaient vivre en larges groupes, surtout durant la période de reproduction, et se rassembler près des points d'eau. Il est possible qu'une période de sécheresse ait causé la mort de tous les individus en même temps, d'où la découverte de si nombreux spécimens fossilisés en un même endroit.
Il semble que la collerette du mâle était plus développée, peut-être parce qu'il s'en servait pour combattre ses rivaux, à la manière du cerf actuel pendant le brâme.
Les bosses sur le museau variaient en taille d'un spécimen à l'autre et étaient plus développées chez les mâles.
Ce robuste quadrupède était herbivore, il coupait les plantes basses avec son bec.

Epoque : Fin du Crétacé (- 85 à - 70 millions d'années)
Longueur : 2,50 mètres
Nom scientifique : Protoceratops andrewsi
Signification du nom : qui a des cornes sur la face.

Le chasmosaure

Chasmosaure
Chasmosaure

Voici un dinosaure vraiment spectaculaire.
Comme les autres cératopsiens, le chasmosaure avait une collerette à l'arrière de la tête, mais la sienne était beaucoup plus grande et impressionnante. Cet appendice présentait de nombreux piquants osseux et devait avoir deux fonctions : effrayer les prédateurs et combattre les autres mâles lors de la reproduction.
Comme le protocératops et le tricératops, le chasmosaure avait un bec coupant qui lui permettait de sectionner la végétation basse. Cet énorme animal (8 mètres de long) était un herbivore.
Comme si la collerette n'était pas suffisante, le chasmosaure avait trois cornes sur le sommet du crâne et une protubérance de chaque côté de la tête. Avec une telle armure, les prédateurs n'avaient qu'à bien se tenir. Il faut se rappeler que c'était une époque difficile pour les herbivores et que les grands prédateurs étaient nombreux. Ainsi, le chasmosaure vivait en même temps que le célèbre et terrible tyrannosaure.

Epoque : Fin du Crétacé (-76 à -70 millions d'années)
Longueur : 8 mètres
Nom scientifique : Chasmosaurus belli
Signification du nom : lézard à collerette

Le styracosaure

Styracosaure
Styracosaure

Le styracosaure n'avait pas l'air facile.
Ce gros quadrupède avait le corps massif des cératopsiens, sa collerette était armée de 6 cornes, avec les plus longues à son sommet. Et comme si ça ne suffisait pas, une imposante corne, mesurant jusqu'à 60 centimètres armait le museau. Une corne latérale ornait chaque joue de l'animal, comme pour mettre une dernière touche à l'aspect dissuasif du styracosaure.
Cet animal était herbivore, comme ses cousins. Certains pensent que le styracosaure et les autres gros cératopsiens étaient capables (comme les éléphants actuels) d'abattre des arbres pour se nourrir de leur feuillage, mais cela reste des spéculations liées à la puissance du corps de l'animal. Le styracosaure est, à l'instar de beaucoup de cératopsiens, considéré comme un animal grégaire. Cette hypothèse est la conséquence de découvertes de spécimens fossiles regroupés sur une faible surface. Si l'idée d'une vie en groupe est plausible, il se peut aussi, que ces découvertes ne soient que la conséquence d'un assèchement, et du regroupement d'animaux assoiffés venus mourir autour de la dernière mare.

Epoque : Fin du Crétacé (- 77 à - 75 millions d'années)
Longueur : 6 mètres
Nom scientifique : Styracosaurus albertensis
Signification du nom : Lézard à pointes


Article réalisé par Arnaud Filleul et Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 1 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".