Que visiter à Besançon ?

Quais de besançon
Quais de besançon
Lovée dans une boucle du Doubs comme un bijou dans son écrin, la capitale de la Franche-Comté occupe une position géographique stratégique entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud. Ville d’Art et d’Histoire, elle offre un environnement naturel et une qualité de vie qui la rendent très attrayante.


Découvrir Besançon

La Citadelle
Erigée par Vauban au XVIIe, constitue à juste titre l’emblème de la ville. Impressionnante, tant par sa dimension que par son architecture savante, elle est depuis 2008 classée au Patrimoine mondial par l’Unesco. Surplombant la ville à plus de 100 m, c’est la pièce maîtresse d’un ensemble de fortifications, tours à canons, bastions et courtines qui s’étend sur 11 hectares. Un chef-d’œuvre qui s’inscrit dans un cadre naturel et paysager unique. Mais la ville basse cache aussi quelques secrets à découvrir derrière les portes, en flânant dans ses ruelles pleines de charme, sans oublier quelques édifices religieux de tout premier plan et son passionnant musée du Temps.
Entrée : 9 euros
Renseignements : 03 81 87 83 33 ou www.citadelle.com

La Cathédrale Saint-Jean
Vue de l’extérieur, la cathédrale ne paye pas de mine. A l’intérieur, l’abside du Saint-Suaire est agrémentée de toiles du XVIIIe siècle. Outre un autel circulaire datant du XIe siècle, on y trouve de nombreux ornements baroques, des toiles classées, le tombeau en marbre de Ferry Carondelet, qui fut chanoine de la cathédrale. Le joyau, la Vierge aux saints, a été réalisé par Fra Bartoloméo en 1512. L’édifice présente la particularité d’avoir deux chœurs et une horloge astronomique classée Monument Historique et composée de plus de 30 000 pièces, 11 mouvements et 57 cadrans, animée par de nombreux automates. Les dix cloches constituent l’une des plus grandes sonneries de France.

L’église de la Madeleine
C’est l’une des œuvres phares de l’architecte Nicolas Nicole, construite de 1746 à 1766. Les deux tours sont plus tardives (1828). Sur la tour sud est accroché le célèbre Jacquemart, automate sculpté en bois indiquant les heures. Sa couverture de tuiles polychromes vernissées, restaurée en 1982, est admirable.

Le musée des Beaux Arts et d’Archéologie
Il a pris place dans l’ancienne halle aux grains qui a ainsi trouvé une nouvelle vocation, sous la houlette de Louis Miquel, disciple de Le Corbusier. Plus ancien musée de France (1694) et considéré comme l'un des dix plus grands, il accueille divers objets d’art ainsi que des collections de peintures, sculptures, dessins, orfèvrerie, faïences, tapisseries, etc. Son cabinet de dessins est particulièrement riche ainsi que ses collections archéologiques qui contribuent à sa renommée.
Entrée : 5 euros
Renseignements : 03 81 87 80 49 ou www.musee-arts-besancon.org

Le musée du Temps
Le passé horloger de Besançon a trouvé sa place dans un musée aménagé à cet effet. Le Palais Granvelle, écrin Renaissance accueille des collections de montres, horloges comtoises et des expositions temporaires sur le thème du temps, de sa représentation, de ses technologies et de sa mesure, des cadrans solaires à l’horloge atomique.
Entrée : 5 euros
Renseignements : 03.81.87.81.50 ou www.besancon.fr/museedutemps

A voir dans la région

Malbuisson : les caves du fort Saint-Antoine
C’est dans les profondeurs d’un ancien fort que la fromagerie Marcel-Petite aligne ses interminables colonnes de meules de comté confiées aux bons soins de techniciens chargés de l’affinage. Plus qu’un fromage, la fabrication du comté est un modèle social imaginé dès le Moyen Age pour assurer la nourriture des paysans pendant l’hiver : en mettant leur lait en commun et en fabriquant des fromages de grande taille (une meule pèse 40 kg), ils ont trouvé le moyen de conserver le lait produit en abondance l’été. C’est de cet esprit coopératif que sont nées plus tard les "fruitières" villageoises.
Entrée : 6,50 euros
Renseignements : 03 81 69 31 21 ou www.comte-petite.com

Osselle : les grottes préhistoriques
Découvertes au Moyen Age, les grottes d'Osselle sont parmi les plus belles d'Europe. Des salles de différentes tailles, formes et couleurs, des "forêts" de stalagmites et stalactites, une rivière souterraine et même quelques impressionnants squelettes d’ours des cavernes offrent un spectacle étonnant dans une atmosphère étrange et fascinante.
Entrée : 7 euros
Renseignements : 03.81.63.62.09 ou grottes.osselle.free.fr

Nancray : le Musée des maisons comtoises
Consacré à l’habital local, ce musée en plein air est constitué de maisons démontées pièces par pièce dans leur village d’origine et remontées à l’identique sur le site. On peut y voir des anciennes fermes et des maisons de village meublées comme à l’époque de leur construction. La technique du fumage et de la conservation des jambons, saucisses et charcuteries traditionnelles de la région y est notamment expliquée dans la ferme à "tuyé", grande cheminée en bois de forme pyramidale caractéristique.
Entrée : 7,50 euros
Renseignements : 03 81 55 29 77 ou www.maisons-comtoises.org

Ornans : la maison natale de Courbet
Déployé sur trois bâtiments, la maison Borel, l’hôtel Hébert et l’hôtel Champereux, le musée Gustave-Courbet dévoile la vie du peintre et son cadre intime. On peut y admirer de nombreuses peintures, sculptures et dessins du maître de "l'Ecole Réaliste".  Récemment rénové, il offre désormais plus 2000 m2 de surface d’exposition sur 21 salles d’exposition. A coupler avec la visite de la ferme familiale de Flagey, le site de la source de la Loue et bientôt, l’atelier du peintre reconstitué.
Entrée : 6 euros
Renseignements : www.musee-courbet.fr

Arc-et-Senans : la Saline royale
Bâtie entre 1775 et 1779, la Saline royale est la plus belle réalisation de l’architecte utopiste, Claude-Nicolas Ledoux. La manufacture était destinée à la production du sel gemme. Elle concrétise une vision idéale de la cité ouvrière avec une forme inspirée de la course du soleil, théâtralement disposée en demi-cercle, conçue pour permettre une organisation rationnelle et hiérarchisée du travail. Une exposition permanente retrace la vie et l’œuvre de ce pionnier de l’architecture moderne. Le monument est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.
Entrée : 7,50 euros
Renseignements : 03 81 54 45 45 ou www.saline.royale.com

Nos hôtels préférés

Hôtel Charles-Quint
Hôtel de charme situé aménagé dans une demeure du XVIIIe siècle restaurée avec beaucoup de goût et d’élégance. Sur les hauteurs de la ville en face de la cathédrale Saint-Jean. A partir de 89 euros la chambre. Renseignements : 03 81 82 05 49 ou www.hotel-charlesquint.com.

Hôtel Le Sauvage
Dans l’ancien couvent des clarisses, au pied de la Citadelle. Hôtel trois étoiles de très bon goût au cœur du quartier historique. A partir de 89 euros la chambre. Renseignements : 03 81 82 0021 ou www.hotel-lesauvage.com.

La Maison de Verre
Appartement d’hôtes haut de gamme, loft installé dans l’ancien lieu de production de l’usine automobile Schneider. La structure verre métal a été préservée. 250 euros le week-end. 700 euros la semaine. Renseignements : 03 81 81 82 27 ou lamaisondeverre.com.

Nos restaurants préférés

Le Poker d’As
Restaurant traditionnel franc-comtois situé en centre ville. On y trouve les plats typiques de la région dont l’emblématique poulet au vin jaune et aux morilles. Une valeur sûre. Bon rapport qualité/prix. Menus à 20, 50 euros. Renseignements : 03 81 81 42 49.

La brasserie du Commerce
Magnifique par son décor Arts Déco, carte réduite garantissant des produits frais de qualité. Salade franc-comtoise, et poulet au vin jaune, quiche au comté et jambon du Haut-Doubs. Plat du jour et café : 10 euros. Menu à 24 euros. Renseignements : 03 81 81 33 11.

Le bistrot de la Charrette
A deux pas du marché des Beaux-Arts, cuisine gastronomique à prix compétitif recommandé par Gault et Millau, notamment au déjeuner. Menus à partir de 12 euros. Renseignements : 03 81 81 28 01.