Volontariat de prévention, sécurité et défense civile

Le point sur le volontariat de prévention, sécurité et défense civile
Le point sur le volontariat de prévention, sécurité et défense civile
Jusqu'au 14 mai 2010, il était possible d'être volontaire dans les domaines de la prévention, de la sécurité et de la défense civile. Cette forme de volontariat a permis à de nombreuses personnes de préparer leur intégration auprès des sapeurs-pompiers.


Qui pouvait être volontaire dans les domaines de prévention, de sécurité et de défense civile ?

Le volontariat de prévention, sécurité et défense civile s'adressait aussi bien aux hommes qu'aux femmes. Toutefois, certaines conditions devaient nécessairement être remplies pour pouvoir être volontaire :

  • avoir entre 16 à 55 ans (au minimum 21 ans pour les officiers). Les mineurs devaient présenter une autorisation parentale ;
  • avoir un casier judiciaire vierge ;
  • avoir participé à la Journée Défense et Citoyenneté (ex-JAPD) ou avoir effectué son service civique ;
  • résider régulièrement sur le territoire français ;
  • réussir le test médical d’entrée ;
  • mesurer plus de 1,60 m.

Comment se déroulait le volontariat de prévention, sécurité et défense civile ?

Le volontariat de prévention, de sécurité et de défense civile se déroulait selon le même modèle que l'engagement auprès des sapeurs-pompiers, c'est-à-dire :

  • Une durée initiale d'engagement de 5 ans, avec une première année comptant comme période de probation. L'engagement n'était reconduit qu’après une série de tests d’aptitude physique et médicale ;
  • Une formation dispensée dans le centre de secours des volontaires afin de les préparer pleinement à intervenir en missions ;
  • Une formation continue de perfectionnement au cours de l'intégralité des carrières des sapeurs-pompiers volontaires ;
  • Les candidats en possession d’un diplôme Bac+3 pouvaient accéder directement au grade de lieutenant de sapeur-pompier volontaire.

Chaque volontaire engagé au nom d'un volontariat dans les domaines de prévention, de sécurité et de défense civile touchait une indemnité dont le montant était de 581 euros. Certains volontaires ont même bénéficié d'un hébergement dans un foyer-logement.

Et maintenant ?

Le 14 mai 2010, le nouveau contrat de service civique est entré en vigueur. Depuis ce jour, il n’est plus possible de conclure de nouveaux engagements de volontariat au titre du volontariat de prévention, de sécurité et défense civile. Cependant, les volontaires qui avaient signé un tel engagement continuent de bénéficier "jusqu'à leur terme, à l'exception des dispositions relatives à leur renouvellement, des dispositions qui les régissaient au moment de la conclusion de celui-ci". (Loi n° 2010-241 du 10 mars 2010, article 21)

NB : il est toujours possible de s'engager en tant que sapeur-pompier volontaire ou jeune sapeur-pompier. Pour connaître les démarches à effectuer, renseignez-vous auprès du service d'incendie et de secours le plus proche de chez vous. Pour connaître la liste de ceux-ci, vous pouvez cliquer ici.