Yoga : une gymnastique douce

Le yoga : une gymnastique douce
Le yoga : une gymnastique douce
Considéré comme une pratique physique douce en Occident, le yoga est en fait une thérapie holistique en Orient. C'est-à-dire qu'il se définit comme approche qui prend en compte le corps et l'esprit de manière globale. De tradition millénaire, il est l'une des composantes de la médecine ancestrale indienne nommée "Ayurveda". Le yoga peut être pratiqué par les personnes de tous âges, et suivant leur état de santé. Notez qu'il n'existe pas un mais plusieurs types de yogas.


Yoga : l'importance de la respiration

De manière générale, il s'agit d'un travail coordonné entre respiration et postures corporelles, appelées "asanas". Traditionnellement, chaque asana a la particularité d'agir sur un organe ou un système d'organes. Le yoga atténue certains troubles mineurs de santé. Dans cette pratique physique, il n'y a pas de compétition : chacun avance à son rythme dans l'amélioration des postures. Pendant les asanas, il ne faut jamais forcer les étirements. Cette activité physique se pratique en groupe et dans une tenue confortable. Dans sa version douce, elle est particulièrement indiquée chez certaines personnes en vue de maintenir une activité physique minimum, notamment chez :

  • les femmes enceintes ;
  • les enfants ;
  • les personnes âgées ;
  • les patients suivant une chimiothérapie ;
  • les convalescents.

Les résultats que l'on peut attendre d'une pratique régulière sont :

  • une diminution du stress grâce à la maîtrise de la respiration ;
  • un corps plus souple ;
  • une réduction des douleurs dorsales ;
  • un système immunitaire renforcé.

La pratique du yoga est entrée dans les hôpitaux en vue d'améliorer la qualité de vie des patients souffrant de cancer. En effet, certaines unités de soins palliatifs ont recours au yoga pour aider les malades à traverser la période éprouvante de la chimiothérapie. Les patients ont alors l'occasion de se reconnecter à leur corps et de travailler sur leur mental afin de vaincre la maladie. Pour plus d'informations, contactez la Maison d'Information en Santé de l'Hôpital Saint-Louis à Paris au 01 42 38 54 30.

Les différents types de yogas

Contrairement à l'idée répandue selon laquelle le yoga ne serait qu'une gymnastique douce, il existe des versions de yogas beaucoup plus dynamiques et qui exigent, pour certaines d'entre elles, beaucoup d'endurance. Certains yogas sont plus spécifiques à  un certain public. En voici quelques exemples :

  • le hatha yoga ;
  • le yoga prénatal ;
  • le iyengar yoga ;
  • le yoga intégral ;
  • l'ashtanga yoga ;
  • le power yoga ;
  • le bikram yoga ;
  • l'anusara yoga ;
  • le viniyoga.

Avant toute pratique sportive, consultez votre médecin afin de savoir s'il n'existe pas de contre-indications à votre cas particulier.