Cigarette électronique : un e-liquide DIY, c'est possible

Publié le 

Cigarette électronique : un e-liquide DIY, c'est possible / iStock.com - librakv
Cigarette électronique : un e-liquide DIY, c'est possible / iStock.com - librakv

Grâce aux accessoires disponibles sur le marché, il est désormais possible de fabriquer soi-même le e-liquide destiné à sa cigarette électronique. Cette tendance permet notamment d’élaborer une solution personnalisée pour sa consommation quotidienne. Le mélange obtenu fera ainsi le bonheur des vapoteurs !

Bien que la e-cigarette ne soit pas totalement sans risque, de nombreuses personnes choisissent d’arrêter progressivement de fumer en vapotant. Il s’agit, à l’origine, d’une solution provisoire. Toutefois, les habitudes ont la vie dure ! En attendant son sevrage définitif, le vapoteur peut désormais créer son propre e-liquide selon ses goûts.

Pourquoi créer un e-liquide DIY ?

Actuellement, les adeptes de la cigarette électronique commencent à se méfier des produits proposés sur le marché après la polémique concernant la sous-évaluation du taux de nicotine par les fabricants de cigarettes. Fabriquer son propre e-liquide s’impose ainsi comme le meilleur moyen de connaître précisément les substances ingérées au quotidien. Par ailleurs, à l’instar des objets DIY, cette opération revient nettement moins cher au consommateur.

Dans les rayons spécialisés, 10 ml de prêt à vaper peut coûter jusqu’à 5 €, voire plus, contre 1 à 2 € pour la version fait-maison. De plus, le choix du dosage, des composantes, de la saveur ou de l’arôme du e-liquide dépend essentiellement des préférences de l’utilisateur. Ainsi, chacun aura la possibilité de créer un produit sur mesure pour sa consommation quotidienne. La quête de la composition parfaite s’avère également amusante pour les curieux et les amateurs de DIY.

Comment composer son propre e-liquide ?

Pour créer soi-même son e-liquide, quelques éléments de base sont nécessaires, à savoir :

  • une base (0 mg/l), disponible entre 115 et 1 000 ml ;
  • des boosters de nicotine, à mélanger avec la substance en 0 mg/l pour faire une base nicotinée ;
  • des arômes pour donner plus de saveur et une odeur spécifique au produit.

Pour faciliter l’opération, des packs DIY sont proposés sur les sites de e-commerce et dans les magasins. Ils contiennent en général des bases élémentaires et des boosters ou des substances prémélangées. Le tout consiste à choisir le taux de nicotine souhaité, de verser les boosters et d’y ajouter l’arôme.

Trouver l’équilibre entre les ingrédients

Le ratio PG/GV (Propylène glycol/Glycérine végétale) est aussi déterminant dans la qualité du e-liquide obtenu. Le premier produit accentue l’arôme diffusé par le vapoteur et le second permet de créer plus de vapeur. La proportion 50PG/50GV est souvent conseillée par les vendeurs pour trouver le juste milieu entre les deux. Cependant, avec ce projet DIY, chacun est libre de choisir sa propre composition.

En dépit des nouvelles techniques pour dépister le cancer du poumon, le tabac reste un des principaux facteurs de risque de cette pathologie. De ce fait, l’idéal serait d’arrêter tout simplement de fumer, de vapoter ou de s’adonner à toute autre pratique alternative. Néanmoins, avant de sauter le pas, les vapoteurs peuvent toujours s’amuser à créer des e-liquides sur mesure.

Cet article a recueilli 3 avis. 34% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech