Appeler depuis internet : la fin du numéro de téléphone ?

Publié le 
Appeler depuis internet : la fin du numéro de téléphone ? / iStock.com - Ellica_S 
Appeler depuis internet : la fin du numéro de téléphone ? / iStock.com - Ellica_S 
En 1876, Alexander Graham Bell inventait le téléphone, un système qui permettait de transmettre la voix via des fils électriques. Aujourd’hui, il n’est plus besoin de fils et le téléphone ne se résume plus à sa fonction de communication vocale. Le smartphone a en effet fait son entrée dans nos maisons et dans nos poches et avec lui les applications qui utilisent internet pour communiquer. Cela signifie-t-il pour autant la disparition du numéro de téléphone ?

Le développement des services de communication depuis internet

Auparavant, le numéro de téléphone était le principal identifiant qui vous permettait de joindre vos contacts. Grâce à lui, et par l’intermédiaire d’un annuaire inversé, vous pouviez également savoir qui vous avait appelé même lorsque le numéro vous était inconnu. Avec l’apparition des services de communication reposant sur internet, d’autres biais se sont toutefois développés.

Elles s’appellent Messenger, Hangouts, WhatsApp, Telegram ou encore Skype ou FaceTime. Ces applications remportent un vif succès. De fait, elles sont en général gratuites et n’utilisent pas le forfait des abonnés. D’où leur intérêt pour les utilisateurs. En effet, il suffit d’une connexion à internet pour y avoir accès et ainsi correspondre avec ses contacts.

Résultat, on ne demande plus aux gens que l’on rencontre s’ils ont un numéro de téléphone mais plutôt s’ils sont sur Facebook, WhatsApp ou Skype.

Le numéro de téléphone, remplacé par l’adresse mail ?

Or ces applications de discussion n’exigent bien souvent, pour tout identifiant, qu’une adresse e-mail. Ainsi, il est aujourd’hui possible de passer des appels et d’envoyer des SMS en utilisant uniquement cette dernière. Hangouts fonctionne à partir d’une adresse gmail par exemple. En résulte que les abonnés appellent 6 minutes de moins par an, d’après l’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.

De fait, même lorsqu’un service comme WhatsApp vous demande votre numéro de téléphone au moment de vous inscrire, ce n’est jamais que pour pouvoir vous identifier. La communication, elle, ne se fera pas via ce dernier mais bien par Internet. Le numéro n’est plus qu’une sorte de carte d’identité de votre téléphone qui vous permet de bénéficier de différents services sur un même support.

Les habitudes se sont donc bien transformées, à tel point que même les commerciaux, pourtant principaux usagers des appels vocaux, s’emparent eux aussi de ces nouveaux services.

Acheter un nouveau numéro de téléphone, c’est possible !

Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que le numéro de téléphone soit une espèce en voie de disparition. Tout d’abord, comme on l’a vu, il permet d’identifier un téléphone. De plus, un autre phénomène voit le jour, en parallèle avec le développement de la communication par Internet : celui des numéros « jetables ».

Des start-ups comme OnOff ou Ottspott surfent en effet sur cette nouvelle tendance. Elles proposent à leurs utilisateurs de leur créer de nouveaux numéros de téléphone « dans le cloud ». Ces identifiants ne sont donc plus dépendants du réseau de téléphonie traditionnel mais reposent, une fois de plus, sur Internet. De cette manière, un même utilisateur peut posséder un numéro de téléphone personnel, un numéro professionnel et même des numéros « domiciliés » à l’étranger, tout cela avec la même carte SIM !

Le numéro de téléphone tel qu’on le connaît est donc bel et bien en train de disparaître ou, tout du moins, d’évoluer. 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".