Comment bien choisir son lissage ?

Publié le 
/ iStock.com - eclipse_image
/ iStock.com - eclipse_image
Qui n’a jamais rêvé de cheveux lisses, faciles à peigner, résistant à l’humidité ? Le lissage est une solution de soin temporaire efficace pour qui souhaite dompter un temps sa crinière rebelle. Comment choisir son lissage ? Nous faisons le point sur les différentes techniques.


Bien choisir son salon de coiffure

La première étape d’un lissage réussi consiste à sélectionner un salon de coiffure sûr et adapté. N’hésitez pas à faire le tour des salons de votre quartier, à comparer les offres et les commentaires en ligne, et à demander des conseils aux professionnels sur place. Un bon salon de coiffure est un établissement focalisé sur le soin du cheveu. Il faut garder en tête qu’un lissage n’est pas une procédure anodine. Mal réalisé, il peut endommager la chevelure de manière permanente. Un professionnel de confiance saura analyser l’état de vos cheveux et vous orienter vers la technique de lissage la plus adéquate.

Le lissage brésilien : souplesse des boucles rebelles

Le lissage brésilien reste la référence en termes de techniques de lissage. Il est destiné à celles et ceux qui souhaitent discipliner leurs boucles en les nourrissant en profondeur. Le lissage brésilien est un procédé utilisant un produit à base de kératine et de cacao. La kératine est naturellement présente dans la fibre capillaire. Le soin est appliqué mèche par mèche sur des cheveux propres et secs. Les cheveux sont ensuite lissés à l’aide d’un fer à lisser. Le soin pénètre dans le cheveu et renforce les fibres capillaires sans modifier leur structure interne. Contrairement au défrisage ou au lissage japonais, le lissage brésilien convient à tous types de cheveux, méchés ou non. Il permet de discipliner et de nourrir la chevelure en profondeur, sans raidir le cheveu. Après le soin, les cheveux gagneront en souplesse et seront plus faciles à coiffer.

Son effet est temporaire et s’étire entre 3 et 6 mois. Les professionnels de la coiffure préconisent de ne pas dépasser 3 lissages brésiliens par an, ceci afin de préserver le cheveu d’une éventuelle fragilisation.

 

Le lissage japonais : pour des cheveux raides

Le lissage japonais est considéré comme la technique de lissage la plus radicale et la plus efficace qui soit. L’opération consiste à lisser les cheveux à l’aide de deux plaques céramiques puis appliquer un produit lissant qui reposera sur la chevelure pendant une trentaine de minutes. Le produit va modifier la structure interne des cheveux en resserrant les micro-écailles. Le lissage japonais est destiné aux cheveux très bouclés, voire frisés, et qui ne sont pas affaiblis, abîmés ou méchés. La technique n’est en revanche pas proscrite pour les cheveux colorés. Le lissage japonais est garanti de 4 à 6 mois, bien qu’il puisse être nécessaire d’entretenir les racines au bout de 4 à 5 mois.

Le défrisage : pour les cheveux frisés et crépus

Le défrisage est une technique destinée aux cheveux très frisés ou crépus, difficiles à discipliner, et donc à raidir. Il ne s’applique pas aux chevelures colorées ou décolorées qui doivent patienter environ un an avant d’envisager l’opération. L’objectif du défrisage est de dompter complètement les boucles et les frisottis rebelles. Il existe deux types de défrisage. Le défrisage alcalin est le plus répandu. Il s’effectue avec des produits chimiques qui viennent « casser » les liaisons de la fibre pour la raidir sur le long terme. Le défrisage thiolé est moins courant et se destine plutôt aux chevelures frisées non crépues. Sous l’action de l’agent thiolé, le cheveu est raidi jusqu’à obtention de l’assouplissement désiré. Un produit oxydant est ensuite appliqué. Il fixe l’action précédente et recimente les fibres protéiniques entre elles.

Ces deux procédés réduisent la masse capillaire de manière significative et raidissent les cheveux. Leur effet dure entre 6 et 12 mois, avec des retouches à effectuer sur les racines tous les 3 mois.