Une capitale incontournable : Mexico au Mexique

Publié le 
Une capitale incontournable : Mexico au Mexique / iStock.com - Phototreat
Une capitale incontournable : Mexico au Mexique / iStock.com - Phototreat
Gigantesque et captivante, la ville de Mexico dispose d'innombrables atouts pour séduire ses visiteurs. La capitale s’étend sur l’une des aires urbaines les plus vastes au monde, composée de 16 « délégations » et 300 colonias (quartiers) dont les contrastes ont de quoi étourdir les touristes. Que faire, que voir, que manger et où dormir à Mexico ? Découvrez nos suggestions, conseils et bons plans pour découvrir la capitale mexicaine. 


Points de vue sur la ville

Le parc du bosque de Chapultepec, le plus grand espace vert de la capitale, constitue l’une des attractions les plus importantes de Mexico city. On y trouve le Château de Chapultepec, dont le musée offre un excellent point de vue sur l’ouest de la ville. Dans le centre historique, les clochers de la cathédrale métropolitaine se visitent toutes les heures. Par-delà les cloches historiques, on peut admirer les traits des bâtiments historiques alentours. Dans un genre radicalement différent, la tour Torre Latino est le premier gratte-ciel de la ville : une œuvre emblématique qui a résisté à tous les séismes. On peut accéder à la terrasse du dernier étage et à son mirador de verre qui offre une vue époustouflante sur les montagnes, les volcans au loin, et les monuments de la métropole. Le toit intime de la Basilica de Notre-Dame-de-Guadalupe sur la colline de Tepeyac est un point de vue tout indiqué pour observer le soleil se coucher sur la ville.

 

Une capitale incontournable : Mexico au Mexique / iStock.com - DC_Colombia
Une capitale incontournable : Mexico au Mexique / iStock.com - DC_Colombia

 

Lieux de fête

Les rythmes musicaux et les lumières multicolores envahissent les rues de Mexico à la nuit tombée lorsque les bars, boîtes de nuit et cafés ouvrent grand leurs portes aux passants. Emblématiques de la vie nocturne de la métropole, les quartiers comme Polanco, Santa Fe, la Zona Rosa, le Centre Historique, Condesa, Roma, Coyoacán et San Ángel, sont les plus fréquentés par les habitants de la capitale. Sur la Plaza de Garibaldi, l’atmosphère est imprégnée de folklore, entre la musique des mariachis et les boissons mexicaines coulant à flots. Les grandes artères que sont les avenues Insurgentes et Paseo de la Reforma sont également jalonnées de nombreux établissements prisés pour passer une soirée animée. 

Plats typiques et savoureux

Départ fulgurant d’une journée gastronomique, le desayuno mexicain est servi de 8 h à 13 h dans les restaurants. Dans sa version locale, il comprend des œufs préparés avec de la tomate, du piment, des oignons, et accompagnés de frijoles (haricots rouges en purée). Le déjeuner se prend entre 14 h et 16 h 30.  C’est le repas le plus important de la journée. Certains restaurants proposent des plats jusqu’à 21 h, mais les Mexicains ne dînent pas le soir. La gastronomie mexicaine varie selon les régions, dans le Nord, on déguste de bonnes viandes bovines, sur les côtes, du poisson et des fruits de mer accommodés. Parmi les plats et mets typiques, la tortilla constitue la base de tout repas. Préparée avec des grains de maïs détrempés dans un mélange d’eau et de chaux, la galette est servie en accompagnement de la plupart des plats. Le taco, l’enchilada et la quesadilla ont pour support la tortilla, garnie de viande, avec ou sans fromage, guacamole (purée d’avocats écrasés), champignons, oignons, etc. Découpée en morceaux et frite, la tortilla se nappe de crème fraîche, fromage râpé et oignons pour former les chilaquiles.


Au niveau des boissons, l’eau aromatisée (agua fresca) est servie dans les restaurants populaires. Elle est constituée de jus de fruits allongé avec de l’eau plate. L’eau consommée dans les restaurants provient de grosses bonbonnes d’eau minérale, car l’eau du robinet n’est pas potable au sens strict du terme. Assurément « potable » et populaire, la tequila est la boisson nationale par excellence, avec plus de 500 marques commercialisées sur le territoire. Elle se consomme cul sec, avec une pincée de sel sur le revers de la main et un quartier de citron vert.  

Où dormir ?

Installés dans deux superbes édifices coloniaux, l’auberge de jeunesse Mexico City Hostel et son pendant rénové Mexico City Hostel Suites se trouvent à un jet de pierres de Zócalo, dans le centre historique de la ville. Les établissements jumeaux accueillent chaleureusement les touristes mexicains et les « backpackers » du monde entier dans des chambres privatives ou des dortoirs. Dans le quartier colonial de Coyoacan au sud de la ville, la Casa Jacinta Guest House jouit d’une localisation de choix dans une rue tranquille bordée d’arbres à trois pâtés de maison du centre historique du quartier. Ce petit bed and breakfast familial propose un hébergement en chambre avec salle de bain privée, un petit-déjeuner cuisiné sur place servi dans la salle à manger commune, et une agréable terrasse donnant sur un jardin. Le tout premier bed and breakfast axé sur le développement durable de la ville vous ouvre ses portes ! Installé dans une superbe demeure des années 1890 en plein cœur du quartier de San Rafael, le B&B El Patio 77 propose aux visiteurs un séjour confortable et écologique. Le service comprend un hébergement dans l’une des huit chambres de l’établissement et un petit-déjeuner mexicain typique servi dans l’une des cours intérieures. 

Un tour au musée

La ville de Mexico regorge de musées et de sites archéologiques. La plupart des « attractions touristiques » se trouvent dans le centre historique de la capitale. Le museo del Templo Mayor y est installé, dans l’ancien centre de la capitale aztèque Tenochtitlan. Inauguré il y a trente ans, l’institution a pour but de dévoiler les découvertes du site de fouilles archéologiques du Templo Mayor (« Grand Temple »), qui était le nom de la grande pyramide à degrés de Tenochtitlan, la capitale des Aztèques. Le temple a été détruit à la conquête espagnole, au XVIe siècle et l’on oublia son emplacement exact, jusqu'à ce que des fouilles archéologiques mettent au jour ses fondations en 1978. Pour exhumer le site du Templo Mayor, les archéologues ont fait raser des immeubles, des magasins et sectionné une artère de la capitale mexicaine. Toujours dans le centre historique, l’on trouve le superbe Palais des beaux-arts de Mexico, le premier opéra de la ville. Dessiné par l’architecte italien Adama Boari en 1901, il a été conçu pour remplacer le Gran Teatro Nacional. Si la façade du bâtiment est de style Art Nouveau, l’intérieur présente un style Art Déco. Le hall principal est éclairé par la lumière naturelle provenant d'un majestueux dôme de verre. Le palais abrite la principale galerie d'art de Mexico, répartie sur trois étages. Les espaces d’exposition sont notamment consacrés aux œuvres de muralistes mexicains célèbres.  La salle de spectacle accueille des opéras, des concerts de musique classique ou de musique folklorique de haut calibre. L’édifice est imposant, son poids est tel qu’il s’enfonce progressivement sur ses fondations.A huit kilomètres de là, dans le parc de Chapultepec, se dresse le Musée national d'anthropologie de Mexico. Inauguré en 1964, le Museo Nacional de Antropología - MNA est considéré comme l’un des plus importants musées mexicains.  Le bâtiment est  divisé en 23 salles thématiques consacrées à l'archéologie et l'histoire des civilisations préhispaniques du Mexique. Les jardins exposent des répliques de stèles et de sculptures provenant de sites archéologiques célèbres du Chiapas, de Oaxaca ou du Yucatán. L’artefact le plus remarquable du musée reste la Pierre du Soleil, un phénoménal monolithe de 25 tonnes datant du XVe siècle. 

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".