L'"anneau de feu" prédit par Einstein repéré à 12 milliards d'années lumières

Article mis à jour le 

Un mirage gravitationnel capturé par Alma - copyright Alma
Un mirage gravitationnel capturé par Alma - copyright Alma

Un mirage gravitationnel prédit jadis par Albert Einstein a été observé dans une galaxie lointaine par le télescope Alma au Chili. Il s’agit d’un des phénomènes que le scientifique évoquait dans sa théorie de la relativité générale.

Le télescope Alma au Chili a identifié un "anneau de feu", à savoir un mirage gravitationnel, situé à quelque 12 milliards d’années lumières de la Terre. Ce phénomène exceptionnel a été théorisé en 1939 par Albert Einstein, et même prédit dans sa théorie de la relativité générale à partir de 1917. Mais ce n’est qu’en 1987 qu’un tel anneau fut observé pour la première fois.

En quelque sorte, la théorie de la relativité générale d’Einstein admet que les objets imposants altèrent la géométrie de l’espace et du temps des éléments alentour. Et quand un corps céleste démesuré se trouve entre nous et une source de lumière plus lointaine, celui-ci crée une sorte de lentille gravitationnelle fléchissant les rayons lumineux.

Il faut savoir que la lumière passe systématiquement par le chemin le plus court. Or, au sein d’un espace courbé par la présence d’une masse titanesque, le plus rapide est de suivre la courbe de ce même espace et non pas la ligne droite. Résultat, la lumière finit par entourer l’objet au premier plan, formant ce que l’on appelle un "anneau de feu".

En vulgarisant ce concept, il est possible de considérer que l’anneau de feu n’est autre que la preuve manifeste du fléchissement de l’espace-temps. À noter toutefois que ce même mirage gravitationnel apparaît également parfois sous forme de trèfle à quatre feuilles ou de croix.


Sources : futura-sciences, 20minutes