Innovation : les startups sont-elles les seules à y avoir accès ?

Article mis à jour le 

L'innovation en entreprise
L'innovation en entreprise

InnovSanté, Jesorsenville.com, Dropy ou encore Crowd Event, nombreuses sont les startups qui émergent de nos jours. S’appuyant sur de nouveaux outils innovants comme la méthode « agile » et la méthode du « lean », certaines deviennent très rapidement des références dans leur domaine. Est-il possible pour les structures traditionnelles de faire de même ?

Qu’est-ce qu’une startup ?

Selon Steve Blank, grand entrepreneur de la Silicon Valley, une startup est « une organisation temporaire à la recherche d’un modèle économique rentable, qui soit reproductible et qui puisse bénéficier d’économies d’échelle. »

La caractéristique principale d’une startup réside dans le fait qu’elle ne connait pas encore précisément le produit ou le service qu’elle désire vendre, ni ses clients cibles, ni la manière dont elle va procéder pour ce faire. L’innovation est ainsi un but, offrir quelque chose de nouveau, et un moyen. Les startups s’inspirent en général de deux méthodes : le « lean » et « l’agilité ». Ces approches privilégient l’expérimentation contrairement à la planification organisée par les grandes entreprises. De plus, la startup se concentre d’avantage sur les besoins de ses clients en sollicitant leurs avis étape par étape plutôt qu’une fois le produit terminé.

Certaines entreprises traditionnelles aspirent à s’adapter aux nouveaux besoins du marché en innovant. Cependant, il est souvent plus difficile pour ce type de structure d’y avoir recours.

Où réside la difficulté ?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent la difficulté qu’est d’innover pour les PME ou les grands groupes.

Alors que la startup est dans la recherche de modèle économique, l’entreprise traditionnelle est dans l’exécution d’un modèle déjà créé. Les processus et règles déjà installés, elle est donc moins adaptable au contexte économique et au marché.

Les structures traditionnelles ont un cycle de décisions plus long. L’intégration d’une innovation prend donc plus de temps et demande une mobilisation générale et une modification profonde de la structure. Il faut s’assurer de la motivation des salariés concernant ce changement.

Les startups attirent davantage les profils spécifiques, plus enclins aux risques et aux changements. Les entreprises, elles, ont tendance à recruter en fonction des compétences et des expériences mais pas des aptitudes.

Enfin, les entreprises traditionnelles n’ont pas le droit à l’erreur : une startup est guidée par la logique de « Test & learn ». Elle agit sur du plus court terme et a donc le droit de se tromper. Un grand groupe ou une PME a une réputation à tenir et ne doit pas décevoir ses clients.

Comment les structures traditionnelles doivent-elles procéder ?

Tout d’abord, il est nécessaire de s’orienter vers un produit totalement nouveau qui permettra de plus grandes libertés à l’entreprise.

Avant toute chose, évaluez le fonctionnement et les avantages de cette innovation. Vous pouvez notamment réaliser des enquêtes consommateurs, préparer une campagne de crowdfunding ou encore proposer des réductions pour tester l’attrait de votre offre.

Ensuite, il est important de motiver les équipes. Présentez votre innovation, ce qu’elle implique, et principalement sa plus-value pour l’entreprise et les salariés. Vous pouvez également choisir une équipe spécifique en charge du projet. Coupée du reste de la structure, elle aura davantage de contact avec la réalité du marché. S’il le faut, recrutez de nouveaux talents qui encourageront le changement.

Une fois que les salariés sont volontaires, motivés et prêts à s’impliquer, il est nécessaire de fixer un cadre pour montrer que votre projet est structuré. Évaluez concrètement les objectifs, fixez-vous un budget et un timing.

Il faut enfin aider les salariés dans ce changement. Il sera peut être nécessaire d’avoir recours à un système de coaching ou de formations.

Innover, c’est principalement une mentalité : il ne faut pas avoir peur du risque et du changement. Si vous faites partie d’une entreprise traditionnelle, sachez que cela peut prendre du temps, mais que le jeu en vaut peut-être la chandelle.

"Start small, think big. Don’t worry about too many things at once”. Steve Jobs

 

Sources : Linkedin.com ; internetbusiness.fr

 

Cet article a recueilli 4 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : gestion