Limousin : découvrez le projet Cownect, pour des vaches connectées !

Article mis à jour le 

Limousin : découvrez le projet Cownect, pour des vaches connectées !
Limousin : découvrez le projet Cownect, pour des vaches connectées !

Mené par l'association France Limousin Sélection, le projet Cownect doit permettre d'en savoir plus sur les caractères de la vache limousine. Objectif : aider les éleveurs à choisir les meilleures lignées de bovins de race Limousine.

 

Qu'est-ce que le projet Cownet ?

L'association France Limousin Sélection poursuit son travail sur la génétique avec son projet Cownect qui "vise à étudier, à l'aide de capteurs connectés, l'évolution des bovins de race Limousine". Son objectif : améliorer la sélection des reproducteurs et des vaches-mères.

L’organisme vient d’obtenir des aides importantes dans le cadre des programmes de Recherche et Développement : 440 000 € de la région Nouvelle Aquitaine et 360 000 € de l’Europe. Le projet Cownect doit être mis en œuvre d’ici à l’année prochaine et durer 3 ans.

3 200 bovins connectés en Limousin

3 200 animaux, répartis dans une quarantaine de fermes-pilotes, seront équipés de capteurs, qui seront directement reliés à la station d’évaluation de Lanaud. "Une large palette de phénotypes (ensemble des caractères observables d’un individu) sera analysée" : métabolisme, fertilité, qualité de la mamelle…

Rappelons que le pôle de Lanaud abrite la Station Nationale de Qualification, l’outil de référence du schéma de sélection de la race Limousine. Selon l'association France Limousin Sélection, "chaque année, les 700 meilleurs jeunes taureaux Limousins y sont comparés et évalués. La Limousine est présente aujourd’hui dans plus de 80 départements français et 80 pays dans le monde".

Augmenter la compétitivité des éleveurs

Avec Cownect, France Limousin Sélection souhaite offrir aux éleveurs "les moyens d'accroître leur compétitivité en sélectionnant les animaux d'après des critères de performance". L'association a la volonté d'être à la pointe de l'innovation et de la sélection génomique, en s'appuyant sur les meilleurs outils existants.

Anticiper les troubles médicaux des animaux

L’utilisation des capteurs permettra aussi "de diminuer les frais vétérinaires par détection anticipée de troubles médicaux chez les animaux. A ce titre, de nouvelles pistes de recherche concernant la sensibilité et la résistance aux maladies bovines pourront être étudiées".