Mega, le successeur de Megaupload, est-il légal ?

Article mis à jour le 

À en croire le fondateur de Megaupload Kim Dotcom, Mega, la nouvelle plateforme de téléchargement, sera intouchable. Son astuce : permettre aux utilisateurs le cryptage de leurs fichiers de façon à éviter tout problème juridique.

Kim Dotcom, créateur mégalomane de Megaupload, vient de dévoiler son tout nouveau service de téléchargement, Mega, dans un entretien consacré au magazine américain Wired. Selon lui, le site serait à même de contourner adroitement les barrières juridiques. Pour ce faire, il faudra simplement que l'ensemble des fichiers hébergés sur Mega soient cryptés. Ainsi, une clé de cryptage unique sera procurée à chaque utilisateur lors de son inscription. Comme le rapporte Wired, aucun des fichiers partagés sur le site ne seraient accessibles sans la clé en question. Ce qui rendrait en théorie très difficile pour les autorités de démontrer la responsabilité du site vis-à-vis des fichiers qu'il héberge.

Ce système habile pourrait alors empêcher les Hadopi du monde entier de détecter les éventuelles infractions. À moins de mettre en place des systèmes d'interception de communications ultra sophistiqués dignes des sociétés les plus autoritaires ou encore de s'équiper de logiciels capables de briser des milliers de cryptages par jour.

Comme le souligne le site internet Owni, Mega ne serait pas seulement la dernière provocation en date de l'impétueux Kim Dotcom mais viserait également à rivaliser avec iTunes. Pour arriver à ses fins, le trublion du web à fait appel à un expert en sécurité informatique ex employé de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), Emmanuel Gadaix.