Méthode Montessori, qu'est-ce que c'est ?

Article mis à jour le 

Méthode Montessori : qu'est-ce que c'est ?
Méthode Montessori : qu'est-ce que c'est ?

Favoriser l’autonomie, permettre à l’enfant d’évoluer à son rythme… La pédagogie Montessori - fondée en 1907 - place l’enfant au centre des apprentissages. "Éduquer, ce n’est pas dresser" dira Maria Montessori, première femme médecin d'Italie dévouée à la cause des enfants. Aujourd'hui, elle compte de plus en plus d'adeptes dans le monde entier.

Les grands principes de la pédagogie Montessori

"L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir". Telle est la philosophie de Maria Montessori, qui conçoit l'éducation comme une aide à la vie. Le développement de l'autonomie de l'enfant et le respect du rythme de chacun sont au cœur de sa méthode.

La pédagogue distingue des "périodes sensibles" chez l'enfant, c'est-à-dire les moments pendant lesquels il sera le plus susceptible de développer un type de compétence. Dans les écoles Montessori, les classes sont organisées en 3 groupes d'âges : 3/6 ans, 6/9 ans et 9/12 ans. Objectif : réunir les enfants traversant les mêmes étapes d'apprentissage afin de favoriser l’entraide, le respect mutuel et les échanges entre eux, comme autant de jalons d'une vie sociale future.

Dans la méthode Montessori, l’apprentissage se fait par l’expérience car l’abstraction ne se transmet pas. Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler de façon concrète avec ses cinq sens grâce à un matériel pédagogique spécifique. Chaque matériel, le plus souvent autocorrectif, est conçu pour permettre à l’enfant d’apprendre isolément une notion fondamentale de manière progressive et durable :

- matériel de vie pratique (ouvrir ou fermer un bouton, un zip, passer une éponge, visser/dévisser…) ;

- matériel sensoriel (solides géométriques, boîtes de couleurs, à sons, à odeurs…) ;

- matériel de langage (lettres rugueuses, alphabet mobile…) ;

- matériel de mathématiques (barres numériques, plateaux des opérations...).

Les enfants sont libres de choisir leur activité parmi celles proposées et expliquées par l'éducateur. Ils peuvent y passer le temps qu’ils veulent. Mais cette notion de liberté va de pair avec l’autodiscipline : ils ont le droit de parler à voix basse ou de se déplacer dans la classe tant que l’ambiance de travail est respectée. De même, dans la méthode Montessori, l’enfant qui fait ses propres choix va apprendre de ses erreurs, plutôt qu’attendre passivement les corrections d’un adulte.

Comment adopter la méthode Montessori à la maison ?

Afin de favoriser l'autonomie de votre enfant selon les principes de la pédagogie Montessori, il suffit d'adopter au quotidien quelques principes simples :

1- Aménager un espace de vie lui permettant une grande liberté de mouvements

Dans sa chambre, choisissez un lit à même le sol (sans barreaux), des étagères à sa hauteur pour qu'il puisse attraper les objets, des rangements séparés pour chaque type de jouets avec des photos pour les identifier plutôt qu'un coffre fourre-tout. Idem dans la salle de bains, le lavabo doit être accessible tout comme les accessoires de toilette (savon, brosse à dents...).

2 - Lui apprendre à s'habiller tout seul

Nouer un lacet, boutonner son pyjama, enfiler son manteau… sont autant de petits gestes à apprendre, qui participent au développement de l'autonomie, de la confiance et l'estime de soi. Alors même si vous êtes pressé, laissez-le faire !

3 - L'associer à la vie de tous les jours

Vous aider en cuisine en réalisant quelques tâches simples, apprendre à nettoyer la table ou balayer le sol, plier le linge, arroser une plante… sont autant de petites activités bénéfiques favorisant son autonomie. Prenez le temps de lui expliquer, de lui montrer les gestes nécessaires, étape par étape.

Sources : montessori-France.asso.fr ; madame.lefigaro.fr

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : éducation