Ouragans, cyclones : comment se forment-ils ?

Article mis à jour le 

Cyclones, ouragans : comment se forment-ils ?
Cyclones, ouragans : comment se forment-ils ?

Désigné sous le terme “ouragan” dans l’Atlantique, “typhon” dans le Pacifique et “cyclone” dans l’océan Indien, ce phénomène météorologique se forme en mer et dévaste tout sur son passage. Entre 80 et 85 cyclones sont recensés chaque année, dont 70% dans l’hémisphère nord et 30% dans le sud.

La saison des ouragans s’étale de juin à novembre dans le Nord et entre novembre et mai dans le Sud. Cependant, les activités cycloniques sont à leur summum entre juillet et août.

Quelles conditions ?

Les ouragans se forment en mer, entre les tropiques, où l’eau et l’air sont suffisamment chauds. En effet, la température de la mer doit être supérieure à 25 °C sur une profondeur de 50 mètres pour que l’eau puisse s’évaporer. L’eau chaude s’évapore et monte jusqu’à atteindre entre 9 000 et 12 500 mètres d’altitude. La vapeur se liquéfie au fur et à mesure de la montée, constituant au passage des nuages, puis redescend. La formation d’un ouragan résulte de la répétition de ce cycle. Les nuages et la masse d’air tournent grâce à la force de Coriolis due à la rotation terrestre. Pour information, les vents tournent dans le sens horaire dans l’hémisphère sud et antihoraire dans le nord.

Quelle catégorie ?

Lors de sa formation, le phénomène météorologique n’est pas tout de suite qualifié de cyclone, typhon ou ouragan. En fait, son appellation dépend de la vitesse des vents qui l’accompagnent. Ainsi, il est qualifié de dépression tropicale lorsque la vitesse des vents atteint 62 km/h et de tempête tropicale à partir de 65 km/h. Les vents doivent atteindre une vitesse minimale de 117 km/h pour que le phénomène soit considéré comme un ouragan. Les cyclones et les ouragans sont aussi classés en 5 catégories en fonction de leur puissance. Un ouragan de catégorie 1 est accompagné de vents de 118 à 153 km/h, contre 154 à 177 km/h pour la catégorie 2, 178 à 210 km/h pour la catégorie 3 et 211 à 249 km/h pour la catégorie 4. Ceux de catégorie 5, comme Katrina en 2009, sont accompagnés de rafales pouvant dépasser les 250 km/h.

Quelles sont les zones les plus touchées ?

Sept bassins cycloniques sont répertoriés dans le monde, dont trois dans l’hémisphère nord et quatre dans le sud. La côte occidentale du Mexique, dans le Pacifique Nord-Est, ainsi que la mer de Chine, la mer du Japon et la mer Jaune, dans le Pacifique Nord-Ouest, sont parmi les plus touchées. Dans l’Atlantique Nord, les ouragans frappent souvent la zone située entre la côte est des États-Unis, les Caraïbes et le golfe du Mexique. Dans le Pacifique Sud-Ouest, la zone cyclonique se situe en Polynésie, entre le 142e parallèle est et le 120e parallèle ouest. L’océan Indien comprend 3 zones cycloniques, dont celle située entre le golfe du Bengale et la mer d’Oman, ainsi que celle localisée entre l’Afrique et le 100e parallèle, englobant Madagascar, La Réunion et l’Île Maurice. Dans le sud-est de l’océan Indien, sont concernées la mer de Timor et l’Australie.

Sources : radio-canada.ca, routard.com, e-monsite.com

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature