Tout savoir sur la physiothérapie

Article mis à jour le 

Tout savoir sur la physiothérapie
Tout savoir sur la physiothérapie

D’origine grecque, le mot physiothérapie recouvre les méthodes de soin où des agents naturels tels que l’eau, la chaleur, le froid, l’électricité ou le magnétisme sont utilisés. Les thérapeutes recourent également aux exercices pour aider les patients à recouvrer leurs capacités physiques.

En clair, la physiothérapie permet de traiter les limitations fonctionnelles dues à des blessures ou des maladies touchant les nerfs, les muscles, les os, le système respiratoire ou le système cardiovasculaire. Les interventions sont basées sur la responsabilisation du patient.

Les grandes dates

Cette forme de thérapie découle des travaux menés en 1910 par Sœur Elizabeth Kenny sur les principes de réadaptation des muscles. Elle est surtout connue pour ses traitements contre la poliomyélite. Depuis 2008, la World Confederation for Physical Therapy (WCPT) organise chaque 8 septembre la Journée mondiale de la physiothérapie.

La consultation d’un physiothérapeute

Lors de la première rencontre, le thérapeute demande toujours au patient les raisons de sa venue et prend connaissance de son historique médical. Il procède aussi à des tests physiques lui permettant de déceler les origines des problèmes et leur nature. Il peut ensuite établir avec le patient un programme de traitement adapté à son état et lui donner des consignes particulières. Certains traitements peuvent débuter le jour même. D’autres seront effectués au cours des séances suivantes.

Quelques traitements à faire chez soi

En cas d’insomnie, il est conseillé de faire une petite balade à l’air frais avant de prendre un bain de pieds chaud. Une bouillotte remplie d’eau chaude sera placée sur les pieds au moment de s’endormir. En cas de fatigue, d’insomnie ou de maux de tête, il est conseillé de porter un bracelet magnétisé à la main droite. Porté à la main gauche, il atténue les douleurs cardiaques. Un problème d’incontinence urinaire peut être résolu en prenant une douche chaude suivie d’un rinçage à l’eau tiède du bas-ventre et des pieds : le changement de température renforce le sphincter de la vessie.

Sources : astra-lit.com, journee-mondiale.com, oqqp.qc.ca, oqqp.qc.ca