Vers une nouvelle réforme pour simplifier le baccalauréat ?

Article mis à jour le 

Simplifier les épreuves du baccalauréat
Simplifier les épreuves du baccalauréat

La session 2016 du baccalauréat s’est achevée avec un taux de réussite de 88,5%, du jamais vu. Pourtant, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé mardi 12 juillet son intention d’apporter de nouveaux changements pour simplifier l’épreuve.

Pour la ministre, le bac tel qu’il est actuellement est obsolète et ne répond plus aux attentes. Selon elle, ce “rite initiatique” nécessite des révisions pour permettre à tous les candidats d'être sur le même pied d’égalité.

Les mêmes modalités pour tous

Au cours de ses interviews accordées aux Echos et à RTL, Najat Vallaud-Belkacem a donné quelques pistes sur les prochains changements. D’après elle, il y aurait trop d’options et d’épreuves. Certains élèves atteignent ainsi plus de 10 épreuves à passer. Cependant, les possibilités sont plus restreintes pour les candidats au bac pro. La ministre souhaite donc instaurer un nouveau système prévoyant les mêmes modalités pour tous les candidats.

Du contrôle continu

L’idée d’utiliser le système du contrôle continu au bac a déjà été évoquée par le passé. Ce procédé est même déjà appliqué pour les TPE et l’EPS. Pour sa part, la ministre évoque, avec cette méthode, un avantage des lycéens issus des établissements côtés et donc des inégalités entre les candidats.

Plus d’épreuves anticipées

Pour la ministre, l’idée de réduire les épreuves passées à la fin de la terminale ne rime pas forcément avec leur suppression. Elle évoque notamment la possibilité d’augmenter le nombre d’épreuves anticipées passées en première afin d'atteindre un quota de 3 épreuves par an.

Sources: huffingtonpost, studyrama

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs