Comment bien vivre et assumer son statut d'aidant familial ?

Publié le 
Comment bien vivre et assumer son statut d'aidant familial ? / iStockcom-Eva-Katalin
Comment bien vivre et assumer son statut d'aidant familial ? / iStockcom-Eva-Katalin
Faire les courses, le ménage, les repas, aider à la toilette, suivre les rendez-vous médicaux d’une personne malade ou handicapée qui ne peut gérer seule les actes de la vie quotidienne est une mission difficile pour un aidant familial. Très souvent d’ailleurs, le manque de temps et la fatigue le conduisent à s’isoler et à se négliger, ce qui est contre-productif dans sa mission auprès de la personne aidée. En effet, plus un aidant s’épanouit dans son rôle et plus son aide sera efficace. Mais pour cela il est essentiel qu’il soit soutenu.


Les aides pour les aidants familiaux

Plusieurs dispositifs sont disponibles pour accompagner les aidants dans leur mission en fonction de leurs besoins.

  • Accéder à l’information est indispensable pour comprendre la maladie de la personne dépendante et son évolution, connaître les services dont elle peut bénéficier, obtenir des aides financières, etc. Pour cela contactez une assistante sociale, la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) ou le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination) de votre département ;
  • Trouver une formation est parfois utile pour apprendre les bons gestes pour s’occuper d’une personne dépendante ;
  • Partager son expérience et bénéficier d’un soutien psychologique permet d’évoquer ses difficultés. N’hésitez pas à contacter un professionnel ou une association d’aidants, il en existe partout en France ;
  • Informer son employeur de sa situation peut éviter des conflits et bénéficier des congés prévus par la loi pour les aidants familiaux.

Trouver du soutien et des relais

Aider un proche dépendant au quotidien peut se révéler particulièrement difficile, d’autant plus lorsque l’aidant doit continuer à travailler et à gérer sa vie de famille. C’est pourquoi les pauses sont essentielles. Mais pour cela, l’aidant doit accepter de se faire aider et de déléguer ses tâches à un autre membre de la famille ou à un professionnel.  

Il existe, en effet, un certain nombre de services qui permettent d’obtenir du répit : livraison de repas à domicile, aide-ménagère, placement de jour ou de nuit, centre de vacances aidant/aidé qui permettent aux aidants de souffler. Ces solutions sont à envisager sans culpabilité, elles sont vitales aux aidants pour tenir dans la durée.