Comment prévenir les intoxications alimentaires à la maison ?

Publié le 
Comment prévenir les intoxications alimentaires à la maison ? / iStock.com-jeffbergen
Comment prévenir les intoxications alimentaires à la maison ? / iStock.com-jeffbergen
Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), un tiers des toxi-infections alimentaires répertoriées en France sont survenues au domicile. Ces intoxications sont dues à l'ingestion d'un aliment contaminé par une bactérie ou par une toxine. Toutefois, beaucoup de cas auraient pu être évités en prenant quelques précautions toutes simples.


L’importance de l’hygiène

Cela parait évident, pourtant se laver les mains avec du savon avant de toucher les aliments n’est pas toujours respecté. En effet, les mains sont l’un des premiers vecteurs de contamination et leur propreté est essentielle pour limiter la transmission de virus. Cette règle est d’autant plus valable lorsque la personne qui prépare les repas souffre d’une gastro-entérite ou d’une plaie à la main : il est alors préférable qu’elle se fasse remplacer ou qu’elle porte des gants en plastique afin d’éviter toute contamination.

La cuisine doit également être entretenue avec une vaisselle, des surfaces de travail et des placards propres, des torchons renouvelés chaque semaine, des éponges nettes et un réfrigérateur nettoyé et dégivré régulièrement. L’idéal est aussi de réserver une planche à découper par catégories d’aliments : une pour le cru et une autre pour le cuit, par exemple.  Enfin, il est conseillé de retirer les cartons d’emballage, énormément manipulés, avant de ranger les produits dans le réfrigérateur.

Bien cuire et bien protéger les aliments

Quel que soit le mode de cuisson choisi, la cuisson complète des aliments est essentielle, notamment celle de la viande hachée ou des merguez et particulièrement pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes fragiles. Dans tous les cas, les aliments doivent être cuits à 65°C pendant trois minutes minimum et davantage pour les produits surgelés.

Certains aliments sont sensibles : les laitages, les charcuteries, les crustacés et certains poissons qui doivent être consommés rapidement et parfaitement frais. Les œufs peuvent être conservés durant 28 jours, mais seuls des œufs extra-frais et non souillés peuvent être consommés à la coque.

La conservation des aliments est également essentielle :

  • Les aliments préparés doivent être réfrigérés deux heures après leur cuisson ;
  • Les produits traiteurs, les plats cuisinés ou encore les pâtisseries à base de crème se conservent deux ou trois jours au frais maximum ;
  • Une fois ouvert, les aliments rangés dans les placards sont davantage protégés lorsqu’ils sont transférés dans des bocaux.