Comment réaliser le paillage ?

Publié le 
Comment réaliser le paillage ? / iStock.com - trangiap
Comment réaliser le paillage ? / iStock.com - trangiap
Le paillage est une technique de jardinage utilisée aussi bien pour le potager que les arbustes, les plantes en pot et les jeunes haies. Cette pratique est indispensable à la bonne croissance et la survie des végétaux, à condition bien sûr de choisir du paillis de qualité. Il en existe trois types : organique, minéral et plastique. Nous vous aidons à passer à la pratique étape par étape.


L’importance du paillage

Le paillage consiste à disposer au pied de vos plantations des matières organiques, minérales ou plastiques. Cette méthode permet de limiter l’arrosage, car le paillis garde le sol humide en se gorgeant d’eau. Le paillage limite aussi naturellement le développement des mauvaises herbes en bloquant les rayons de soleil. Cette technique prévient le phénomène de battance, c’est-à-dire de tassement de la terre après de fortes pluies. Enfin, le paillage augmente la fertilité du sol et favorise la croissance des cultures

Ce qu’il faut savoir pour effectuer le paillage

Le choix du type de paillis dépend du type de végétaux que vous cultivez.

  • Le paillis organique est constitué de matières végétales comme des tontes de gazon, des copeaux de bois ou encore des pailles de céréales. Il offre l’avantage de nourrir le sol en se décomposant. Ce type de paillis est idéal pour les plantes fleuries. Privilégiez l’écorce de cacao si vos sols sont pauvres en azote.
  • Le paillis minéral est composé de pouzzolane, de débris d’ardoises et de coquilles d’huîtres. Ces éléments ne sont pas biodégradables, mais ce type de paillis a un pH neutre qui ne modifie pas la nature du sol. Le paillis minéral convient aux arbres ainsi qu’aux plantes vertes.
  • Le paillis en plastique ou textile convient aux terrains en pente. Il est pratique pour éviter les glissements de terre, mais pas très esthétique.

La mise en place du paillage

Le paillage s’effectue en général au début du mois de mai, mais aussi en automne quand le vent n’est pas fort. Pensez d’abord à arroser et désherber le sol. Disposez ensuite du paillis en une couche d’environ 7 à 10 cm à l’aide d’une pelle et d’un râteau. Veillez à laisser un espace entre le pied de la plante et le sol. Enfin, procédez à nouveau à l’arrosage.