Couple : comment réussir une relation à distance ?

Publié le 
Couple : comment réussir une relation à distance ? / iStock.com - gruizza
Couple : comment réussir une relation à distance ? / iStock.com - gruizza
Romantique au temps des rois et des correspondances enflammées, dans le monde moderne, l’amour à distance perd de sa superbe lorsque l’on en vient à considérer les aspects logistiques : déplacements coûteux, décalage horaire, communications intermittentes, etc. Ces contraintes se présentent souvent comme des obstacles évidents au succès d’une relation. Pourtant, selon une étude sino-américaine réalisée en 2013, il semblerait que le fil des relations à distance soit bien plus solidement tissé que celui des relations à domicile. L’amour à distance existerait donc, et serait même préconisé. 


L’amour à distance prouvé scientifiquement

En 2013, une étude sino-américaine réalisée par l’association académique Internation Communication Association démontrait la solidité des « long-distance relationships » (LDR). Crystal Jiang de la City University de Hong-Kong et Jeffrey Hancock de l'Université de Cornell ont fait appel à des centaines de couples vivant dans la même ville, en concubinage ou en longue distance et ont passé au crible leurs communications courantes (sms, appels, Skype, etc.). L'étude indique à titre de référence que le phénomène des relations à distance, loin d’être marginal, tend à se généraliser. Aux Etats-Unis en 2013, 3 millions de couples mariés vivaient géographiquement séparés,  ainsi que 50% des couples étudiants.  La conclusion de l’enquête démontre que les couples vivant loin l’un de l’autre entretiennent des relations plus fortes que les couples vivant au sein du même foyer. Les relations longue distance apparaissent également plus propices aux confidences et aux moments d’intimité. Un constat chargé d’optimisme à l’heure de la mondialisation et de son flux migratoire permanent.

Une communication constante

La communication s’impose comme la clé de voûte de tout type de lien social. Dans le succès d’une relation longue distance, la communication apparait comme une condition sine qua non. Une communication fréquente, même mineure et banale démontre un intérêt cultivé pour l’autre et une envie de partager son quotidien. Sous toutes ses formes (sms, appels, Skype, réseaux sociaux, photos, etc.), elle permet de garder le contact et de développer la relation. Hors de portée géographique, les câlins prennent la forme de mots doux, et les moments d’intimités de « sextos ». Moins connectées mais tout aussi efficaces, les lettres d’amour envoyées par la poste restent des valeurs sûres pour entretenir la flamme. La communication est également essentielle dans le sens où elle instaure un climat de confiance au sein du couple. Les membres d’un couple communiquant régulièrement seront moins enclins à développer un sentiment de jalousie ou des craintes d’adultère. Car à distance, les crises de jalousie peuvent rapidement transformer une douce idylle en calvaire relationnel. 

Un désir et une complicité cultivés

Entretenir le désir à distance n’est certes pas chose facile. Pour cet aspect, la ruse est de mise : partage de photos coquines, « sextos » ou moments d’intimité par Skype. Avec une participation égale des deux membres du couple, l’exercice développe la confiance et la complicité. Concernant la complicité justement, la communication réciproque de blagues, et l’utilisation de sobriquets sont de rigueur, à distance plus que jamais. L’humour transcende les frontières et permet de dédramatiser la distance. Le partage d’activités ou de passions communes à distance permet également de cultiver une complicité importante.

Des visites régulières

L’attente suscitée par les nombreux échanges atteint son paroxysme au moment de la planification des retrouvailles. Dans les faits, des visites régulières démontrent la solidité de l’engagement du couple. Dépendamment de la distance et du budget nécessaire, les visites apparaissent nécessaires au bon fonctionnement de la relation. La programmation d’une prochaine rencontre au moment de la séparation permet une projection dans le futur et crée un sentiment d’attente. Concernant le moment du départ, mieux vaut s’en tenir à des  adieux romantiques et légers – une séparation au bout de la rue, par exemple, assurément plus efficace et moins démoralisante que des adieux larmoyants au terminal de l’aéroport. Jusqu’aux prochaines retrouvailles.