Les différents combustibles pour barbecue

Publié le 
Les différents combustibles pour barbecue
Les différents combustibles pour barbecue
Le bois fait certainement partie des premiers combustibles que l’homme a utilisés. Dans le cadre d’une utilisation combustible,  on peut retrouver ce bois sous forme de charbon (bois préalablement carbonisé) ou bien sous forme de copeaux ou de granulés séchés. Par ailleurs, d’autres matières - plus performantes et plus écologiques - sont apparues sur le marché pour remplacer le bois. Parmi elles, on trouve les rafles de maïs, les briquettes de coco et les grignons d’olives. Vous trouverez ci-dessous tous les détails sur ces combustibles.


Le charbon de bois

Le bois carbonisé est sans doute le combustible le plus ancien dans l’histoire de l’humanité. Il est important de prendre en compte quelques critères afin d’évaluer sa qualité. Si son taux de carbone est élevé, il sera aisé à allumer : tout dépend de l’essence dont il est issu. Le charbon de bois est disponible sur le marché sous forme de briquettes et de palettes.

Le bois non carbonisé

Il s’agit de copeaux de bois qui proviennent de divers arbres comme le cerisier ou le pommier. Ce combustible peut aussi se présenter sous forme de granulés. Ces derniers sont conçus à partir de copeaux secs, d’essences de bois broyées et de sciures qui sont compactées pour prendre l’apparence de mini-cylindres.

Les autres combustibles naturels

  • La briquette de coco :

Ce type de combustible est constitué d’écorces de coco mélangées à un liant végétal et compressées ensuite en briquettes rondes. Ce type de combustible est économique, car il bénéficie d’une puissante intensité thermique, ce qui est parfait si vous recevez souvent beaucoup d’invités. De plus, il ne dégage que peu d’odeur et ne crée que peu de cendre. 

  • Le grignon d’olive :

Ce charbon est encore récent sur le marché. Il est composé de peaux, de résidus de pulpe et de noyaux d’olives qui ont été carbonisés. Il possède des qualités similaires à la briquette de coco. En revanche, il faut savoir que le taux de carbone de ce combustible est plus faible, ce qui se répercute sur son intensité thermique.

  • Le bois de vigne :

Il existe deux sortes de charbon de vigne. Le sarment est fabriqué à partir de branches taillées et non carbonisées. Il est généralement utilisé en fin de cuisson afin de dégager un maximum de fumée qui donnera le goût tant apprécié des viandes de barbecue. Issu de troncs, le bois de vigne pourra servir de charbon pour la cuisson dans son intégralité.

  • Les rafles de maïs :

Ce type de charbon provient des épis de maïs séchés qui ont été jetés une fois que leurs grains ont été enlevés. Ce combustible absorbe les graisses qui coulent des grillades. Par conséquent, il dégage moins de fumée cancérigène.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".