Nétiquette : les règles de politesse sur les réseaux sociaux

Publié le 
Nétiquette : les règles de politesse sur les réseaux sociaux
Nétiquette : les règles de politesse sur les réseaux sociaux
Dans le cadre professionnel ou dans la sphère privée, les échanges sur les réseaux sociaux sont aujourd’hui monnaie courante, au point parfois de supplanter les échanges formels. De leur apparition dans le courant des années 1990 à leur explosion au début des années 2000, ces nouveaux espaces de communication publique ont vu éclore des codes sociaux spécifiques. Ces « forums romains » virtuels possèdent, à l’instar de tout espace public, des règles de fonctionnement et de conduite établies. 


Qu'est-ce que la Nétiquette ?

Regroupées sous la bannière de « Nétiquette » (Netiquette Guidelines), les règles d’éthique et de conduite sur internet ont été formalisées sous forme de charte en 1995. Cette charte représente un guide des bonnes pratiques de communication à destination des usagers des premiers médias de communication mis à disposition par internet. Les utilisateurs sont invités à contribuer de manière courtoise et respectueuse à un réseau social, et ce indépendamment de la forme que puisse prendre leur contribution (saisie d’informations sur un profil, messages privés, commentaires, interaction sous forme de question/réponse sur un profil ou sur une page, etc.). 

Quelles sont les règles de conduite à adopter sur les réseaux sociaux ?

Les codes de conduite sur les réseaux sociaux varient en fonction des spécificités de chacun. Cependant, la première et la plus évidente règle de conduite à adopter sur internet est d’éviter les propos injurieux ciblant une personne ou une entité. Cela vaut pour toutes les contributions sur internet. Pour le reste, voici 4 conseils pour optimiser vos interactions sur les réseaux sociaux. 

1. Du bon usage du "tag"

Le tag, ou « étiquette », est une fonction qui consister à identifier des personnes sur une publication. Par courtoisie, il conviendrait de ne pas abuser de ce procédé, et de ne pas utiliser cette fonction sans l’autorisation de la personne concernée. 

2. Aimer ce qu'on "like"

Sur le réseau Facebook, la fonction « like » permet d’un seul clic de notifier son intérêt pour une publication ou une page. La manœuvre est facile, rapide et indolore. Certaines pages aux contenus parcellaires envoient des demandes de like, de partage ou de commentaire pour augmenter leur visibilité. Cette technique peu recommandable n’a pour effet que d’attirer l’attention des algorithmes Facebook qui bloqueront les contenus. Veillez à ne pas tomber dans le like facile.

3. Adapter son ton au réseau

Contrairement aux réseaux comme Facebook et Twitter, le réseau social LinkedIn est un réseau à usage strictement professionnel et qui a pour but d’augmenter le réseau professionnel de ses utilisateurs. Le ton employé sur LinkedIn différera donc de celui réservé  aux autres réseaux. Sur Twitter, le champ d’expression est limité à 160 signes et truffé de hashtags permettant de renvoyer vers des références diverses, et de booster la visibilité de la publication. Comme le tag du premier commandement, le hashtag est à utiliser avec parcimonie et pertinence. Dans le but de ne pas nuire à l’intelligibilité du message, et d’optimiser le référencement. 

4. Du respect du droit d'auteur

Que ce soit sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram ou Google +, il est impératif de mentionner le nom de l’auteur d’un texte, d’une photo ou d’une vidéo lorsque vous partagez le contenu. Omettre une mention de droit d’auteur est un manquement aux règles de bon fonctionnement des réseaux sociaux et pourrait par ailleurs vous exposer à des poursuites.

Bonus : découvrez si quelqu'un vous a bloqué ou supprimé de sa liste d'amis Facebbok avec cette vidéo Pratiks ! 

IFrame

Retrouvez d'autres tutoriels utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".