Pourquoi installer un parafoudre en tête d’un tableau de répartition ?

Publié le 
Pourquoi installer un parafoudre en tête d’un tableau de répartition ?
Pourquoi installer un parafoudre en tête d’un tableau de répartition ?
La mise en place d’un parafoudre permet de protéger l’installation électrique contre la surtension. Afin de garantir son efficacité, il est important de le mettre à la tête d’un tableau de répartition. En effet, le tableau électrique sert de point de départ pour tout le circuit. Il est donc capital de connaître la définition d’un tableau de répartition. Il faut aussi savoir ce qu’est un parafoudre et pourquoi l’installer en tête d’un tableau de répartition.


Le tableau de répartition

Le tableau de répartition, appelé aussi tableau de protection ou tableau électrique, est le noyau central d’une installation électrique. Il assure la concentration des circuits en un point unique dans le but de faciliter leur gestion et leur repérage. Il garantit le partage et la protection de l’ensemble des circuits électriques de l’habitation. Les éléments qui le constituent doivent être conformes à la norme française NF C 15-100.

Le parafoudre

Un parafoudre, ou parasurtenseur, est un dispositif de sécurité. Il protège les installations électriques contre les surtensions produites par la foudre. La norme NF C 15-100 impose la présence d’un parafoudre dans certains départements français. Il s’agit des régions qui ont une forte densité de foudroiement. Il faut noter que l’installation d’un parafoudre est obligatoire pour un bâtiment équipé d’un paratonnerre.

Pourquoi installer un parafoudre en tête d’un tableau de répartition ?

Il est important de placer le parafoudre en tête du tableau de répartition car il protégera l’ensemble de l’installation. En effet, en l’absence de foudre, il fonctionne normalement comme un circuit ouvert. Au moment où la foudre frappe, il devient passant avec une impédance nulle. Ainsi, la surtension est limitée sans nuire aux récepteurs et laisse le courant s’échapper vers la terre.